Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Sep 20, 2019 13:41

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Archive BDM - 02.2011] Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 02, 2011 12:56 
Modérateur galant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 21, 2006 10:23
Messages: 2624
Localisation: pas encore
On commence bien le mois de février avec ce concert mythique d'une part pour la performance (sachant qu'on est en 1977 :mrgreen: ) et d'autre part pour la qualité des enregistrements disponibles pour cette date.

Je vous laisse donc apprécier...


1977.06.21
The Forum
Inglewood, California
"Mike the Mike"


ImageImage

1stGenCassette>Remaster>Flac
Analog unknown>DAT>Remaster>Flac - Ten Years Gone snippet only

Remaster Notes - transfered 1st gen Maxell XLII 90s > Nak BX300 > Echo Mia Soundcard > Samplitude
Professional 7.2 @ 24bit 48hz. Speed corrected, slight hiss reduction(using noise samples from each Cassette)
Down sampled to 44.1 hz using soundforge 6 prof with anti-alias.
Samplitude Prof 7.2 with Waves plugins used for EQ & Dynamics @ 24bit used to enhance the sound.
Dithered to 16bit with POW-R

Title: Mike the Mike 6-21-77

CD 1
1. The Song Remains The Same
2. Sick Again
3. Nobody's Fault But Mine
4. Over The Hills And Far Away
5. Since I've Been Loving You
6. No Quarter

CD 2
1. Ten Years Gone
2. The Battle Of Evermore
3. Going To California
4. Black Country Woman
5. Bron-Yr-Aur Stomp
6. White Summer
7. Black Mountain Side
8. Kashmir
9. Over the Top

CD 3
1. Heartbreaker
2. Guitar Solo
3. Achilles Last Stand
4. Stairway To Heaven
5. Whole Lotta Love
6. Rock And Roll

On attend vos remarques et commentaires de toutes sortes dans ce topic :P
Si vous avez des envies pour les boots suivants, rendez-vous ici !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 02, 2011 21:10 
Boulizique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 14, 2006 20:39
Messages: 5364
Localisation: Une région au bord de l'aise ...
Merci Pifou !
ben mince, c'est pas Listen To This Eddie celui-là ?

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière"

blog - myspace -
last.fm - forum


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 03, 2011 12:10 
Modérateur galant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 21, 2006 10:23
Messages: 2624
Localisation: pas encore
Si si :P

C'est juste une autre source :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 03, 2011 19:32 
Video master

Inscription: Aoû 12, 2006 11:11
Messages: 2951
Dommage que l'artwork soit si moche :?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 03, 2011 20:21 
Boulizique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 14, 2006 20:39
Messages: 5364
Localisation: Une région au bord de l'aise ...
Pifou a écrit:
Si si :P

C'est juste une autre source :wink:


ah ok merci, j'irai l'écouter alors
:)

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière"

blog - myspace -
last.fm - forum


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 04, 2011 14:48 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
C'est vrai que la pochette est vraiment pas terrible. Par contre cette version a la côte chez Underground Uprising : elle est décrite comme la meilleure sur le marché, et pourtant on a l'embarras du choix.

Bah, on peut toujours refaire un artwork qu'on pourrait baptiser par exemple : "Listen to this Venusohm and shut the fuck up" :twisted:


Mike The Mike (Winston Remasters)
The LA Forum; Inglewood CA June 21st, 1977

Disc 1: The Song Remains The Same, The Rover-Sick Again, Nobody's Fault But Mine, Over The Hills And Far Away, Since I've Been Loving You, No Quarter.
Disc 2: Ten Years Gone, The Battle Of Evermore, Going To California, Black Country Woman, Bron-Yr-Aur Stomp, White Summer, Black Mountain Side, Kashmir, Moby Dick.
Disc 3: Heartbreaker, Guitar Solo, Achilles Last Stand, Stairway To Heaven, Whole Lotta Love, Rock And Roll.

Now many of you who read UU often download shows on the internet, but often have the problem of choosing which version to download, for the shows take up a lot of room on your hard-drive. On top of that, you also have to debate which label is the best for the quality and length of the shows. In the end, there is only one label that ever stands above the rest, and that label is Winston Remasters. The fact Winston is doing this for free only makes it more worthy of your choice. The case in point? June 21st, 1977 in the LA Forum. This show is the tour-de-force that is both mind blowing in both the audio quality and the pure greatness Zeppelin gives as they play this show. Now most versions of this show are EQd to death, and have many dropouts throughout the show. Winston, on the other hand, went and found a 1st Generation recording of the show, and the only cuts existing on the bootleg are the points when Mike Millard, the recorder of the show, switched from one tape to another. On top of that, he made sure not to do the full on EQing at all, allowing the excellent sound to be near-perfection. The fact this particular version of the show has been out for at least one year and that no one has reviewed it yet surprises me, but I will correct that. The show itself is one of the finest Zeppelin put on: It has quite possibly the best live performance of TSRTS; SIBLY is once again beyond normal description, for it was the best of all songs in Zeppelin's live catalogue; NQ's jam session is both loose and intense, and is nearly flawless; The entire acoustic set is once again excellent, for it always seemed like the Forum was the venue those sets worked the best, both with the fans and the venue's own acoustics. Both Kashmir and ALS are hell bent and driven all the way to another realm, while Moby Dick and Heartbreaker give a sort of flow that no one could even dream of replicating. The best version of Stairway to Heaven in 1977 only makes the show feel like something that was not performed by Led Zeppelin, but performed by a group of gods who came down to Earth for 3 hours. Only the earlier guitar solo and the encore of WLL-RNR have real flaws in this show, and for opposite reasons: The guitar solo before ALS goes way too long, while WLL and RNR feel a little rushed, and make me wish the band had played a second encore on that night. In fact, its amazing there was not another song played on that night. Trampled Underfoot would have been an excellent icing on top, but since I can't go back in time, I will just have to settle with one of the best shows Zeppelin ever played, which is fine with me.... Bottom line: Get this version of this show, and never buy another LTTE. This version outdoes them all, and even a copy of this show by another bootleg label couldn't match it.

Pour ceux qui voudraient un artwork un peu moins laid, vous pouvez toujours piocher ci-dessous, c'est ce qu'on trouve de meilleur goût pour illuster cette date, à mon sens.

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 06, 2011 18:13 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Fév 13, 2007 23:08
Messages: 108
Ca c'est du boots, un travail énorme de Mr Winston.

:tchin:

_________________
On dit qu'il faut plus d'une corde à son arc pour un archer, imaginez pour le guitariste !!! http://france3di.jimdo.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 16, 2011 18:22 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
lespaul_standard a écrit:
Dommage que l'artwork soit si moche :?

Dès que j'ai vu la pochette, ça m'a passé l'envie d'écouter.
Il est nul ce concert.

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 17, 2011 0:01 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Zeuso a écrit:
Dès que j'ai vu la pochette, ça m'a passé l'envie d'écouter.

C'est bien ça ton problème, tu n'as même pas fait l'effort d'écouter

Zeuso a écrit:
Il est nul ce concert.

Sinon, tu n'oserais pas un seul instant dire des conneries pareilles.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 17, 2011 11:49 

Inscription: Juin 20, 2008 15:04
Messages: 994
Il est pas nul ce concert. Mike Millard a réussi ce miracle d'accoucher dans des conditions indignes d'un enregistrement professionnel de la meilleure prise de son qu'on puisse faire d'une prestation live.

Le début est génial, les hurlements de la foule au loin comme l'écho monstrueux d'une houle tsunamesque, les hurlements au près du fan de base imbibé, et enfin, comme une libération, les instruments qui pénètrent l'hystérie collective comme papa dans maman.

Cet enregistrement génial écrase en fond de mix le son de JPJ et les effets dans le micro de Plant, c'est très axé guitare-batterie-foule, c'est super.

Après ça dure aussi 3 plombes qui en paraissent 6 et ça reste aussi du Led Zep 77, donc complètement oubliable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 18, 2011 22:48 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
venusohm a écrit:
Il est pas nul ce concert. Mike Millard a réussi ce miracle d'accoucher dans des conditions indignes d'un enregistrement professionnel de la meilleure prise de son qu'on puisse faire d'une prestation live.

Le travail de Winston à partir des bandes de Mike Millard est quand même exemplaire : là où avec Listen To This Eddie on avait une écoute qui générait l'admiration de la qualité de la performance mais quand même le sentiment d'un manque de définition et de clarté générale du son, Winston apporte ce complément sans dénaturer l'enregistrement d'origine.

venusohm a écrit:
Cet enregistrement génial écrase en fond de mix le son de JPJ et les effets dans le micro de Plant, c'est très axé guitare-batterie-foule, c'est super..

Quel mix ? De quoi parles-tu ?

Mike Millard était un taper qui se faisait passer pour un handicapé, il dissimulait ainsi son matériel d'enregistrement sous son fauteuil et 2 micros dans les bras. Il bénéficiait en outre, par son statut usurpé, des meilleures places pour se livrer à ses forfaits sonores. Parler d'un mixage dans le cas de cette source me paraît erroné car ce travail présuppose un support en multipistes, ce qui n'est absolument pas le cas. Le travail de Winston consiste essentiellement à avoir déniché un vrai master, donc une copie de première génération des cassettes du légendaire Mike (qui s'est suicidé dans les années 1990, le pauvre, paix à son âme héroïque :( ))
Bon après, Winston a corrigé la vitesse de défilement des bandes, appliqué une légère réduction de bruit de fond, et égalisé et dynamisé le tout sans dénaturer de quelque manière que ce soit le travail d'enregistrement d'origine de Mike. Et voilà.

venusohm a écrit:
Après ça dure aussi 3 plombes qui en paraissent 6 et ça reste aussi du Led Zep 77, donc complètement oubliable.

Je ne partage pas cet avis. Encore moins celui de Zeuso. Je crois qu'un des grands rêves secrets de Jimmy serait de publier un live LZ officiel de la tournée 1977. Questionné à propos de l'absence de live daté 77 dans le double dvd de 2003 (si ce n'est brièvement sous la forme d'un menu qui reprend une bande video amateur de cette tournée), il affirmait dans les colonnes de Kashmir (le fanzine) que cette tournée était une de ses préférées. A l'écoute de ce concert de LA 1977, qui frise la perfection, on comprend pourquoi.

Si je n'irais pas jusque là (pour moi, le zénith artistique en matière de live, ça reste la tournée européenne du printemps 1973*) j'accorde crédit à Jimmy d'être capable, à l'appui des archives qu'il possède et de son indubitable savoir-faire studio, de nous surprendre totalement sur un projet de ce type. Et je pense qu'il réalisera un jour ce dessein.

Maintenant si on m'interroge sur le bien fondé éthique des retouches studio des enregistrements live je réponds sans vergogne que je suis POUR. Je dois avouer que ce n'a pas toujours été le cas chez moi, et que fut une époque où je trouvais ça choquant.

Mais ouvrons bien grand les yeux. Vous croyez que Jimmy est le seul à avoir pratiqué le lifting sonore dans les années 70 ? Plus j'enquête sur ce phénomène, et plus je constate son ampleur.

Des exemples ?

"Live and Dangerous" de Thin Lizzy, "The Lamb live Shrine Auditorium 1975" sur le 1 er coffret archives de Genesis, le mythique "Absolutely Live" des Doors au NY Felt Forum de 1970, les fameux "live patchwork" de Frank Zappa etc etc etc .........

Et oui toute une mystique qui s'écroule. Mais pas tant que ça si on y réfléchit bien.

Si la retouche studio du live se justifie aujourd'hui pleinement à mes yeux, c'est qu'on peut la comprendre à partir du moment où on intègre la démarche de l'artiste dans une quête d'absolu, de beauté, d'harmonie, de perfection. A ce moment là, pourquoi ne pas considérer l'enregistrement live comme partie intégrante de cette quête et comme extension du travail studio classique sur les albums. Il ne s'agit plus de témoigner fidèlement d'un moment perdu dans le courant du temps, mais de se servir de cette plate-forme pour hisser le travail de l'artiste vers des sommets inégalables.

Concernant Led Zep, on sait tous que ces sommets, il les ont VRAIMENT tutoyés et même atteint sans aucune tricherie lors de certaines soirées inoubliables (les boots sont là pour en témoigner.)

Ces mecs ont tout donné pour leur art, ont pris tous les risques, y ont même laissé leur peau.

Alors quoi, il est où le blèm ?

Le seul truc qui est puéril, c'est que Jimmy ne se rende pas compte qu'il est vain de chercher à nous faire croire que ces sommets il les ont tutoyés TOUS les soirs sur TOUS les morceaux interprétés.

PS : oui mon JC, si on me demande si en 1977, je préfère Jimmy ou Eddie, inutile de te préciser où se place mon choix. Quand tu seras en mesure de m'apporter un boot de Van Halen où le jeu d'Eddie atteint la profondeur et la magnitude de celui de Jimmy, alors là je réviserais mon opinion. :wink:

* A ce propos, quand est-ce que le sadique qui dort sur des enregistrements aussi capitaux que ceux du soundboard COMPLET d'Hambourg 21/03/1973 va t'il être passé par les armes afin que ce trésor occulté "ad vitam quasi aeternam" puisse enfin être libéré ? :coquin:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 19, 2011 13:55 

Inscription: Juin 20, 2008 15:04
Messages: 994
Assez bizarrement, je ne suis pas opposé à ce que Jimmy travaille sur une édition d'un live de 1977 surtout s'il le bidouille dans tous les sens, le débarrasse des erreurs techniques, coupe dans les solos trop longs, bref s'il fait son jimmy. Je dirais même qu'en tant que tripatouilleur de bandes je lui fais entièrement confiance sur un live de 77, bien plus que s'il annonçait travailler sur Essen 1973, dont le meilleur hommage serait de ne pas toucher aux bandes, ce qu'il est incapable de faire.

Quant aux débats sur les vrais/faux live, tu peux ajouter le Leeds des Who, et au fond, je m'en fous complètement que les notes de pochette annonçaient du concert authentique mentent effrontément, en art la fin justifie les moyens, et tant que le disque est bon...

Je suis d'accord avec toi pour le sommet de la carrière de Led Zep. La tournée européenne de 73, je pense pas que le rock ait un jour proposé mieux que ça.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 15:19 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 14, 2008 15:41
Messages: 855
Localisation: Lorraine
blue sky bag a écrit:
Le travail de Winston à partir des bandes de Mike Millard est quand même exemplaire : là où avec Listen To This Eddie on avait une écoute qui générait l'admiration de la qualité de la performance mais quand même le sentiment d'un manque de définition et de clarté générale du son, Winston apporte ce complément sans dénaturer l'enregistrement d'origine.

L'année dernière (mai 2010) sont apparues sur Dime des 1ère générations de Mike The Mike. Le son n'a pas été retouché et les bandes originales sont d'une qualité exceptionnelle. Sans vouloir enlever du mérite à Winston, c'est quand même plus facile de travailler avec un matériel de cette qualité.

blue sky bag a écrit:
Mike Millard était un taper qui se faisait passer pour un handicapé, il dissimulait ainsi son matériel d'enregistrement sous son fauteuil et 2 micros dans les bras. Il bénéficiait en outre, par son statut usurpé, des meilleures places pour se livrer à ses forfaits sonores. Parler d'un mixage dans le cas de cette source me paraît erroné car ce travail présuppose un support en multipistes, ce qui n'est absolument pas le cas. Le travail de Winston consiste essentiellement à avoir déniché un vrai master, donc une copie de première génération des cassettes du légendaire Mike (qui s'est suicidé dans les années 1990, le pauvre, paix à son âme héroïque :( ))

J'avais lu qu'il se rendait souvent dans un magasin pour acheter des tas de cassettes. Un jour le vendeur le baratine pour savoir ce qu'il en fait et Mike lui explique qu'il s'en sert pour enregistrer des concerts. Depuis ce jour là il n'a plus payer aucune cassette. :D L'histoire de sa mort et par contre plus tragique. Il aurait fait plusieurs dépressions dans les années 80 avant de se donner la mort. On dit que les enregistrements de LedZep auraient été les grandes victimes de ces dépressions.

blue sky bag a écrit:
Je crois qu'un des grands rêves secrets de Jimmy serait de publier un live LZ officiel de la tournée 1977. Questionné à propos de l'absence de live daté 77 dans le double dvd de 2003 (si ce n'est brièvement sous la forme d'un menu qui reprend une bande video amateur de cette tournée), il affirmait dans les colonnes de Kashmir (le fanzine) que cette tournée était une de ses préférées. A l'écoute de ce concert de LA 1977, qui frise la perfection, on comprend pourquoi.

Je pense que Jimmy voulait en mettre sur le double dvd mais face à la prestation terriblement moyenne donnée à Seattle en 1977, il a décidé de se rabattre sur le Knebworth.
C'est dommage que le seul concert filmé à Seattle soit le plus mauvais. En étant un peu pervers on pourrait presque y trouver un intérêt "historique" mais ça reste léger comme argument.

_________________
Oh, the sweet refrain, soothes the soul and calms the pain. Oh, Led Zeppelin remains, sleeping now to rise again.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 15:53 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
venusohm a écrit:
Quant aux débats sur les vrais/faux live, tu peux ajouter le Leeds des Who, et au fond, je m'en fous complètement que les notes de pochette annonçaient du concert authentique mentent effrontément, en art la fin justifie les moyens, et tant que le disque est bon.


Aïe, je ne savais pas pour le "Live at Leeds" qu'il avait lui aussi été retouché studio :shock: C'est marrant, je me le réécoutais la semaine dernière dans sa nouvelle "deluxe" edition, c'est à dire couplée avec l'également double "Live at Hull", et je me posais justement la question.

De toute façon, au rythme où ça va, on aura meilleur compte à prendre la question dans l'autre sens, à savoir : quel album live des 60s/70s n'a t'il pas été retouché studio ? :roll: :wink:

J'en ai un qui me vient tout de suite à l'esprit (et encore l'ordre des morceaux a été modifié par rapport à la setlist d'origine) c'est le "On Your Feet Or On Your Knees" du Blue Öyster Cult. Alors oui, il y a des pains, comme me le faisait remarquer quelqu'un ici, mais c'est du pur jus, sans additif, colorant ...

venusohm a écrit:
Je suis d'accord avec toi pour le sommet de la carrière de Led Zep. La tournée européenne de 73, je pense pas que le rock ait un jour proposé mieux que ça.

Oui, l'interaction entre Jimmy et John est magique sur ces dates allemandes. La seule ombre au tableau pour moi, c'est l'absence de "No Quarter" dans la set-list, qui ne sera intégrée qu' à partir du début de la tournée US. Et comme "NQ" est dans mon top 5 LZ perso ...

Pour revenir à 1977, je crois qu'on ne peut pas mettre tous les oeufs dans le même panier et décréter (comme ça se fait souvent ici d'ailleurs) : "Voilà LZ live c'est simple, après 1973, c'est une longue déchéance qui ne fait qu'empirer d'année en année et de tournée en tournée".

Ce n'est pas aussi simple que ça.

Pour moi, 1975, 1977, 1979 et même 1980 présentent toutes des dates intéressantes et bien, voire excellemment jouées. Il faut faire le tri, là dedans.

Des longueurs en 1977, il y en a. Mais RIEN de NOUVEAU.

Des morceaux longs, voire très longs, il y en a toujours eu sur scène avec Led Zeppelin. Les "As Long as I have You" et HMMT medleys du début, les D&C se rallongeant de plus en plus jusqu'a culminer dans les versions de 45 mn de 1975, les WLL medleys et les MD de 30mn de 1973 etc ...

Donc le NQ de 1977, quand il est inspiré, et il l'est ce 21 juin 1977, est justifié et vaut ses 30 mn tout autant qu'un D&C de 1973. Le Moby Dick de 20 mn de 1977 avec ses traitements électroniques, je le trouve plutôt plus digeste et plus intéressant musicalement que toutes ses versions antérieures (bien que je ne sois pas vraiment un fan de solo de batterie à l'origine.) L'Harmonizer de Plant, je le trouve justifié quand il est bien placé et bien réglé comme dans Kashmir par exemple.
Et puis 1977, c'est le retour heureux à une partie acoustique dans les setlists, tout ceci plus "TYG", "Kashmir", "TU" (pas sur cette date cependant), et le grand "Achilles Last Stand", qui ce soir là, offre, pour une fois, une version live à la hauteur de sa contrepartie studio. Ca, plus des SIBLY et HB qui rappelent les meilleures heures de 1971 et 1972 et on obtient une set list très équilibrée entre l'ancien et le moderne. Quand en plus la perf est inspirée ...

Là où je te rejoins Venus, c'est sur les longueurs du "Noise Solo" et de "BMS/WS". Ca, plus le fameux son de basse de l'Alembic à cordes doublées de Jones qui sur la date du 23/06 n'est franchement pas au point (et encore, j'ai des doutes quant à savoir si ce n'est pas la prise audience qui est responsable de cette sensation de cordes qui ne sont pas assez tendues). Mais sur cette date du 21 ce n'est pas le cas, il me semble. Donc mystère qui demande à être éclairci. C'est à se demander si Jones n'a pas introduit précisément son utilisation sur la date du Badge Holders, c'est à dire le 23.
Entendons nous bien, les basses à cordes doublées ou surajoutées de JP Jones sur ses deux albums solo je les trouve excellentes et je suis fan, et leur utilisation ajoute un plus au niveau de l'étoffe rythmique. Mais là, en 1977, il semble que tout n'était pas encore au point, donc ok pour ton point de vue.


Dernière édition par blue sky bag le Fév 20, 2011 16:49, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 15:58 
Video master

Inscription: Aoû 12, 2006 11:11
Messages: 2951
Zeppelin's Son a écrit:
Je pense que Jimmy voulait en mettre sur le double dvd mais face à la prestation terriblement moyenne donnée à Seattle en 1977, il a décidé de se rabattre sur le Knebworth.

Sans parler de la prestation, Jimmy ne peut pas utiliser Seattle ou d'autre concert de 77 car il n'y a vraisemblablement pas d'enregistrement multipiste.


blue sky bag a écrit:
venusohm a écrit:
Quant aux débats sur les vrais/faux live, tu peux ajouter le Leeds des Who, et au fond, je m'en fous complètement que les notes de pochette annonçaient du concert authentique mentent effrontément, en art la fin justifie les moyens, et tant que le disque est bon.


Aïe, je ne savais pas pour le "Live at Leeds" qu'il avait lui aussi été retouché studio :shock: C'est marrant, je me le réécoutais la semaine dernière dans sa nouvelle "deluxe" edition, c'est à dire couplée avec l'également double "Live at Hul"l, et je me posais justement la question.


Ouais enfin la seule retouche qu'a l'album d'origine, c'est un overdub du chant de Daltrey pendant 2-3 minutes. Et puis un ou deux morceaux raccourcis, comme d'habitude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 17:06 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
lespaul_standard a écrit:
Zeppelin's Son a écrit:
Je pense que Jimmy voulait en mettre sur le double dvd mais face à la prestation terriblement moyenne donnée à Seattle en 1977, il a décidé de se rabattre sur le Knebworth.


Sans parler de la prestation, Jimmy ne peut pas utiliser Seattle ou d'autre concert de 77 car il n'y a vraisemblablement pas d'enregistrement multipiste.

Ah bon. C'est tout à fait plausible mais est-ce bien certain ? Donc ce serait une raison technique qui expliquerait l'absence de représentation de cette tournée 1977 dans la discographie live officielle ? C'est marrant, moi j'ai toujours pensé à un argument psychologique. Que c'était par égard pour la sensibilité de Robert et au vu de la fin dramatique de la tournée que Jimmy s'empêchait de mettre la question d'un live de 1977 sur le tapis. Curieux de voir comment chacun perçoit le monde selon l'angle qui lui est le plus familier, je pense.

lespaul_standard a écrit:
[Ouais enfin la seule retouche qu'a l'album d'origine, c'est un overdub du chant de Daltrey pendant 2-3 minutes. Et puis un ou deux morceaux raccourcis, comme d'habitude.


Ainsi les Who ont eux aussi leur Eddie Edwards ? :lol:

C'est bien, il n'y a pas de raison à ce que Led Zeppelin soient les seuls persécutés. :clown:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 19:06 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Zeppelin's Son a écrit:
blue sky bag a écrit:
Le travail de Winston à partir des bandes de Mike Millard est quand même exemplaire : là où avec Listen To This Eddie on avait une écoute qui générait l'admiration de la qualité de la performance mais quand même le sentiment d'un manque de définition et de clarté générale du son, Winston apporte ce complément sans dénaturer l'enregistrement d'origine.

L'année dernière (mai 2010) sont apparues sur Dime des 1ère générations de Mike The Mike. Le son n'a pas été retouché et les bandes originales sont d'une qualité exceptionnelle. Sans vouloir enlever du mérite à Winston, c'est quand même plus facile de travailler avec un matériel de cette qualité.
.
Tout à fait. Le "remastering" a ses limites. Le plus difficile c'était de mettre la main sur ces royaux masters. 33 ans quand même pour que ça sorte de l'ombre ! La planète Zeppelin [Saturne] est décidément un astre à révolution lente, très lente .... Mais quand ça se met à bouger ...

Zeppelin's Son a écrit:
J'avais lu qu'il se rendait souvent dans un magasin pour acheter des tas de cassettes. Un jour le vendeur le baratine pour savoir ce qu'il en fait et Mike lui explique qu'il s'en sert pour enregistrer des concerts. Depuis ce jour là il n'a plus payer aucune cassette. :D L'histoire de sa mort et par contre plus tragique. Il aurait fait plusieurs dépressions dans les années 80 avant de se donner la mort. On dit que les enregistrements de LedZep auraient été les grandes victimes de ces dépressions.

Que veux-tu dire par là ? Que si Mike the Mike avait été plus heureux dans sa vie, ou s'il n'avait pas fini aussi tragiquement, les masters seraient ressortis plus rapidement ?

Zeppelin's Son a écrit:
C'est dommage que le seul concert filmé à Seattle soit le plus mauvais. En étant un peu pervers on pourrait presque y trouver un intérêt "historique" mais ça reste léger comme argument.

C'est sûr ça que c'est le seul concert filmé de la tournée ?
On parlait à un moment chez R.O d'un circuit video interne de je ne sais plus quelle salle de quelle ville US qui aurait retransmis un show. L'initiative du tournage du film ne revenait pas au groupe et donc il s'agirait d'archives indépendantes. Je repense à cette histoire parce que c'est justement un document de ce type je crois qui a fourni la matière à un des dvd (le live in Houston 1978) de Bruce Springsteen sur le dernier coffret 3CD / 3DVD Darkness on the Edge of Town.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 20:21 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 14, 2008 15:41
Messages: 855
Localisation: Lorraine
blue sky bag a écrit:
Zeppelin's Son a écrit:
On dit que les enregistrements de LedZep auraient été les grandes victimes de ces dépressions.

Que veux-tu dire par là ? Que si Mike the Mike avait été plus heureux dans sa vie, ou s'il n'avait pas fini aussi tragiquement, les masters seraient ressortis plus rapidement ?

Malheureusement non... Je voulais dire que Mike a détruit une partie de ses précieux enregistrements lors de dépressions. Le dirigeable aurait été particulièrement touché.

blue sky bag a écrit:
C'est sûr ça que c'est le seul concert filmé de la tournée ?

Je ne parlais pas de la tournée mais de la ville. :wink:

blue sky bag a écrit:
On parlait à un moment chez R.O d'un circuit video interne de je ne sais plus quelle salle de quelle ville US qui aurait retransmis un show. L'initiative du tournage du film ne revenait pas au groupe et donc il s'agirait d'archives indépendantes. Je repense à cette histoire parce que c'est justement un document de ce type je crois qui a fourni la matière à un des dvd (le live in Houston 1978) de Bruce Springsteen sur le dernier coffret 3CD / 3DVD Darkness on the Edge of Town.

La réponse dans ce topic

_________________
Oh, the sweet refrain, soothes the soul and calms the pain. Oh, Led Zeppelin remains, sleeping now to rise again.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 20, 2011 21:25 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5423
Localisation: ...In the heart of the city
blue sky bag a écrit:
De toute façon, au rythme où ça va, on aura meilleur compte à prendre la question dans l'autre sens, à savoir : quel album live des 60s/70s n'a t'il pas été retouché studio ? :roll: :wink:

J'en ai un qui me vient tout de suite à l'esprit (et encore l'ordre des morceaux a été modifié par rapport à la setlist d'origine) c'est le "On Your Feet Or On Your Knees" du Blue Öyster Cult. Alors oui, il y a des pains, comme me le faisait remarquer quelqu'un ici, mais c'est du pur jus, sans additif, colorant ...

Made In Japan également.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Bootleg du mois de février : Inglewood, 21 juin 1977
MessagePosté: Fév 21, 2011 13:07 
Modérateur galant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 21, 2006 10:23
Messages: 2624
Localisation: pas encore
C'est aussi celui auquel j'ai pensé tout de suite JC :P

Et quel "non-retouché" !


Sinon comme l'as dit bsb, certains morceaux de ce concert sont vraiment au top, Achilles par exemple et surtout NQ dont la partie piano de ce soir est une de mes préférées ; il y a plein de chouettes versions, mais celle-ci est particulièrement belle. Peut-être que la qualité de l'enregistrement joue aussi :o


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com