Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Oct 23, 2019 15:21

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 22, 2011 16:22 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
http://www.bbc.co.uk/radio2/shows/chris-evans/

Sur cette page, la possibilité d'écouter l'enregistrement audio de l'émission matinale (3h) de Chris Evans du 18 février dernier dont Robert Plant était l'invité spécial.

Attention l'écoute n' est possible que pour 3 jours encore.

Pour ceux qui sont intéressés, vous pouvez attaquer l'écoute à partir d'1h36 en avançant le lecteur. Rien d'intéressant avant.

Attention anglais obligatoire.

Image

Image

Image

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 25, 2011 19:26 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
2 fois que mon texte de traduction des principaux points de l'interview de Plant sur les plateaux radio de la BBC 2 passe à la trappe au moment de la transmission, donc on recommence une enième fois. :evil: :twisted: :evil:

Robert Plant était en séjour à Londres profitant d'un répit entre deux parties de sa tournée américaine. Il en a profité pour supporter son équipe de foot préférée, les Wolverhampton Wanderers, ce qui l'a amené à faire la comparaison suivante : "les Wolves c'est comme Led Zeppelin (était), très bons une soirée, très mauvais l'autre".

Bien disposé, Plant répond même à la question qui le barbe le plus d'habitude, à savoir la reformation de Led Zeppelin : "Tous ces costauds qui voient ça comme la prochaine grosse sortie. Led Zeppelin valait bien plus que celà. C'était chouette de pouvoir le faire une fois bien, et justifié."

Et puis, de manière spontanée, il va plus avant : "ce qui arrive dans le futur est vraiment fondé sur le sens de la parenté, sur la camaraderie. Voir s'il y a ou non de la vie dans la vieille bête."

"Si tu devais parier" demande Evans. "Je ne parie pas" répond Plant.

Evans demanda également à Robert de choisir son guitariste préféré, Jimmy Page ou David Gilmour ? [ndt : quelle question conne]

Robert : "Ecoutez Pagey. Jimbob. Il est sauvage, il est brillant."

Robert ajouta également qu'il avait parlé à Jimmy hier, et qu'ils se verraient encore mercredi.

Au sujet du Band of Joy, Plant dit qu'il était content pour Patty Griffin de sa victoire aux Grammy Awards. Et il ajoute : "vous avez intérêt à être affûté avec ce groupe, parce qu'ils font des soundchecks, ce qui n'a jamais été mon habitude. Et puis ils partent et vont manger des brocolis" :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 25, 2011 19:57 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Plant est un gros con snobinard.

"Arrêtez de me parler de Led Zeppelin et de son public de beaufs, aimez moi pour ce que je suis, aimez moi pour mes chansons solo..."

Bah remplis pas tes setlist à moitité de Led Zeppelin déjà :mrgreen:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 25, 2011 20:28 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
JC a écrit:
Plant est un gros con snobinard.


En parlant de gros con snobinard, tu pourrais pas virer ton immonde avatar (qui tu veux à la place mais pas lui) à chaque fois c'est conjonctivite foudroyante suivie d'une envie irrépressible d'immoler sur le champ mon Fujitsu Siemens, marche encore bien mon ordi, ça serait con ... :tilapin:


Dernière édition par blue sky bag le Fév 25, 2011 20:45, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 25, 2011 20:32 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Non, je l'aime bien mon super avatar pifou.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 25, 2011 21:22 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Moi Robert je le trouve lucide.

C'et vrai qu'il a pu vraiment me faire prodigieusement grincer des dents dans les années récentes, notamment en raison de sa mauvaise foi évidente, que tu dénonces avec justesse concernant les morceaux Zeppelin de son répertoire. Ca c'est incontournable. Le seul truc qui a évolué dans ma perception du phénomène Plant (et il est de taille) , c'est que comme je l'ai dit il y a quelques années, j'ai bien l'impression que Robert a dépassé ses propres contradictions et que ce n'est plus du ou ma carrière solo ou Led Zep dans sa tête c'est ET ....ET. Il a enfin compris que l'un pouvait éventuellement ne pas exclure ou menacer l'autre. C'est en tout cas mon sentiment.

Je le trouve lucide quand il affirme que Led Zeppelin était très bon une soirée, très mauvais l'autre. Une écoute minutieuse des bootlegs ne fait que confirmer. En outre, il assez troublant que Robert fasse une affirmation de ce genre, à ce moment précis. Ca semble donner le signe qu'il sait parfaitement que la valeur réelle de leur oeuvre passée est soumise à une enquête impitoyable car ils ont été parmi les plus aimés, les plus chéris, donc les plus à même d'incarner un objet de fascination et même d'obsession. Un amour de cet ordre DOIT trouver sa justification réelle avec le temps pour perdurer, se perenniser.

Quand il dit que Led Zep valait bien plus que celà, il sait que le défi de revenir aujourd'hui est quasiment condamné à l'avance, car les comparaisons entre leurs prestations mythiques d'hier et celle qu'ils sont en mesure d'assurer aujourd'hui ne jouent pas en leur faveur. Leurs moindres gestes, leurs moindres paroles supportent de TELLES attentes, une TELLE ferveur, qu'il a trop peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur. Car pour réussir ce pari, celà les renvoie à leur statut prométhéen des années dorées, celles du surhumain. En ont-ils l'envie, la force , l'énergie, le courage, la passion ? Il montre également qu'au delà du phénomène médiatique et de l'émotion qui ont entouré leur reformation ponctuelle du 10 décembre 2007, il sait tout à fait ce que représente dans l'absolu ce soir unique.

La porte est cependant de nouveau ouverte ... la traversée du vide fut glaciale. OUT THROUGH THE IN DOOR.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 28, 2011 21:07 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Fév 13, 2007 23:08
Messages: 108
whahouu c'est bien dit ça je te rejoins tout à fait sur le ET et ET , avant c'était vraiment pénible ... il est en tourné promo des radios le Plantounet ? Band of Joy je n'accroche pas...

:haio:

_________________
On dit qu'il faut plus d'une corde à son arc pour un archer, imaginez pour le guitariste !!! http://france3di.jimdo.com/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Fév 28, 2011 23:34 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
JC a écrit:
Plant est un gros con snobinard.
"Arrêtez de me parler de Led Zeppelin et de son public de beaufs, aimez moi pour ce que je suis, aimez moi pour mes chansons solo..."
Bah remplis pas tes setlist à moitité de Led Zeppelin déjà :mrgreen:

:roll:
C'est la milliardième fois que tu nous resseres ce genre de connerie, c'est lourd, t'as que ça à faire ?
Je vois bien qu' il est plus facile de trouver des défauts à Plant que des qualités à Coverdale, mais là ça devient pathétique.

Si c'était qu'une énième provocation de JC, je me ne serai pas emmerdé à répondre, mais comme à force de ne pas répondre, ça semble faire son chemin...

Plant peut dire la pire connerie sur le passé de LedZep, sur les fans... sur tout ce qu'on veut, je ne vois pas en quoi ça lui interdit de reprendre SES vieux morceaux (ce sont les siens tout autant que Page, Jones...) en concert.
A ce que je sache, il n'a jamais été médisant ou iconoclaste sur les morceaux qu'il reprend (qu'on aime ou pas ces reprises), y a un moment faut arrêter de tout mélanger, tout confondre.
Y a une loi qui dit que seul Page est habilité à reprendre du Zep ? que si on écorne telle ou telle facette du dirigeable on n'a plus le droit de reprendre la moindre chanson ?

... ça devient vraiment lassant cet éternel argument, totalement stupide (désolé), où on voudrait interdire à Plant de chanter du Zep sous prétexte qu'il refuse la reformation, qu'il a balancé telle ou telle connerie pour mettre fin à telle ou telle rumeur... Ne pas vouloir de reformation est son droit le plus strict, on peut trouver ses raisons mauvaises, diaboliques, débiles, incohérentes... elles n'en sont pas moins respectables.

Qu'on aime ou pas ces reprises, c'est autre chose, c'est une démarche artistique, mais qu'on puisse trouver déplacé ou déguelasse... qu'il reprenne SES morceaux, je trouve ça au moins affligeant.

S'il y a de la mauvaise foi, elle est là. S'il est évident que Plant ne fait pas l'unanimité chez les fans du Zep, ça ne date pas d'aujourd'hui, c'est le cas depuis quasiment les début du groupe où sa voix (du moins la façon dont il peut en jouer), ses accoutrements, ses postures de scène... et ses plantations. Mais que le moindre de ses écarts ou "originalité" soit un prétexte à systématiquement le mettre à l'index, jusqu'à vouloir lui "interdire" de reprendre du Zep...

Qu'on n'aime pas Plant est une chose, mais qu'on fasse semblant de confondre ce qu'il peut dire (de bien/de mal, de vrai/de faux...) sur ce qu'a pu être la vie du groupe, sur les raisons de ses refus et tergiversations... et ce qu'il n'a JAMAIS dit sur les morceaux est au moins malhonnête, comme si la moindre critique, distance ou dérapage de Plant sur Led Zeppelin devait automatiquement et irrémédiablement lui interdire de retoucher de près ou de loin à n'importe quel morceau, et lui retirait de facto tout droit de regard, toute légitimité vis à vis de son passé artistique.

Entre Page et Plant, s'il y en a pourtant un qui est depuis la fin du groupe fidèle à la même ligne, s'il y en a un qui continue à vouloir tracer son chemin, à essayer d'être créatif, à vouloir tenter des choses, c'est bien Plant.

Quasiment depuis la fin du Zep, Robert Plant se prend toujours dans la face les mêmes questions sur les reformations, les raisons de ceci, de cela... il est évident qu'au bout d'un moment, il n'a plus que 2 solutions : refuser de répondre ou en jouer. qu'il fasse l'un ou l'autre, on lui tombe dessus en voyant du mépris dans ses silences ou en prenant ses "réponses" au 1er degré.
Journaliste : "c'est pour quand la reformation ?"
RP : "Dès que Jimmy est mort".
JC ... : "oh putain le salaud, il se gène pas, non mais quel connard".

Le truc c'est que Plant n'en a absolument rien à foutre des journalistes et de ce genre de question. Quand la question arrive, il est prêt à tout, ça continuera et il aura des propos encore pire que ceux que vous voulez condamner pour la simple raison qu'il n'en pense pas un mot. Si celui qui pose la question est assez con pour se satisfaire de ce genre de réponse sans aller plus loin, il va pas lui courir après, car c'est ce qu'il cherche : le gars est content parce qu'il tient son "scoop" ou sa déclaration incendiaire et Plant est au moins aussi content parce qu'il a offert à Médor le nonos qu'il cherche et qu'il va arrêter de l'emmerder avec des considérations qu'il n'a pas envie d'exposer (ou auxquelles il a déjà repondu, sincèrement, 100 fois).

Ce qu'il a de vrai et sincère à dire à propos de Led Zeppelin, ça tient en une phrase (qu'il serait abrutissant de répéter à chaque fois) : s'il y a un projet artistique, si ce n'est pas juste une affaire de fric, s'il y a conscensus... il est OK. C'est pour ça que P&P a pu exister (et s'arrêter), que le l'O2 a eu lieu... absolument rien de la carrière solo de Plant n'est en contradiction avec ça.

Et si pour Plant la vraie façon de rendre hommage à Led Zeppelin était de le faire sur scène (à sa façon, celle du moment) ? et si les déclarations de Plant aux journalistes n'étaient pour lui qu'un jeu ?

Pour qui a pu lire attentivement les interviews de Plant depuis 81 jusqu'à aujourd'hui, son "jeu" avec les provocations journalistiques au sujet du Zep est juste évident, constant et très cohérent. Mais si on préfère s'en tenir à quelques déclarations provocantes et gratuites, sans y voir son habituelle "malice", sans les mettre en perspective... c'est un parti-pris, on n'est plus dans l'analyse, dans l'historique mais dans un procès à charge.
Et puis à supposer que tout ça soit vrai, qu'il le pense vraiment, il y a 2 conclusions (que pourtant ceux qui l'attaquent ne veulent pas admettre) : d'abord, c'est que de toutes façons ça ne lui interdirait en rien de reprendre SES chansons du Zep et ensuite, ça ferait que Page est vraiment la dernière des merdes à continuer depuis 30 ans à vouloir reformer avec un Plant qui chie ouvertement et continuellement sur le passé du Zep.

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 0:08 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Zeuso a écrit:
:roll:
C'est la milliardième fois que tu nous resseres ce genre de connerie, c'est lourd, t'as que ça à faire ?

C'est également la milliardième fois que Plant balance ses conneries donc...

Zeuso a écrit:
Je vois bien qu' il est plus facile de trouver des défauts à Plant que des qualités à Coverdale, mais là ça devient pathétique.


Ah ah Coverdale, mécanisme d'auto-défense ?? :mrgreen: Si tu insistes (je te préviens , c'est toi qui a lancé le truc :lol: ).
Je reconnaitrais quand même cette qualité à Coverdale de s'être émancipé de son passé chez DP sans cracher sur l'héritage. Il a très tôt filtré un max de titres de DP pour se concentrer sur ses classiques de Whitesnake.
Résultat, il est plus reconnu comme chanteur de Whitesnake que pour son passé avec DP (même comme simple successeur, ce n'est pas le cas de tout le monde dans la DP family).
Peut être que Plant aurait dû prendre exemple sur Covy finalement . Ca lui éviterai d'avoir à répondre les mêmes stupidités aux mêmes questions idiotes des journalistes et ainsi éviter mes millionièmes réactions stupides.

Conclusion: Si Plant avait fait du Coverdale, on lui foutrai une paix royale aujourd'hui.
Même chose pour Blackmore, pour prendre un ancien DP plus "important". Comme Plant il fait dans la réinterprétation New Age, mais il s'est suffisamment émancipé en solo pour ne plus avoir à jouer à un jeu malsain vis à vis de DP aujourd'hui.

Plant n'a jamais réussi, jusqu'à la fin il aura besoin de faire son cirque avec Led Zeppelin pour qu'on puisse écouter ce qu'il a à dire.
Zeuso a écrit:
Plant peut dire la pire connerie sur le passé de LedZep, sur les fans... sur tout ce qu'on veut, je ne vois pas en quoi ça lui interdit de reprendre SES vieux morceaux (ce sont les siens tout autant que Page, Jones...) en concert.
A ce que je sache, il n'a jamais été médisant ou iconoclaste sur les morceaux qu'il reprend (qu'on aime ou pas ces reprises), y a un moment faut arrêter de tout mélanger, tout confondre.

Je crois que les 2 sont quand mêmes liés, c'est faire preuve de fausse naïveté que d'essayer de l'esquiver.
Pendant le concert de de Plant/Krauss (excellent concert au passage), un mec dans le public gueule le titre d'une chanson de Led Zeppelin, ce à quoi Bob répond "FUCK". Du genre laisse moi tranquille et écoutez mes nouveaux morceaux, seulement 2 titres plus tard... il jouait du Zep.
Zeuso a écrit:
Y a une loi qui dit que seul Page est habilité à reprendre du Zep ? que si on écorne telle ou telle facette du dirigeable on n'a plus le droit de reprendre la moindre chanson ?


Non, Jones le fait aussi. Mais comme il est moins égocentrique et moins sujet à faire des cacas nerveux en interview, personne ne lui en tient rigueur.

Zeuso a écrit:
... ça devient vraiment lassant cet éternel argument, totalement stupide (désolé), où on voudrait interdire à Plant de chanter du Zep sous prétexte qu'il refuse la reformation, qu'il a balancé telle ou telle connerie pour mettre fin à telle ou telle rumeur... Ne pas vouloir de reformation est son droit le plus strict, on peut trouver ses raisons mauvaises, diaboliques, débiles, incohérentes... elles n'en sont pas moins respectables.


Ca n'a rien à voir. J'aurai été le premier ravis si la formation avait donné lieu à une tournée, mais en hypocrite je suis bien content que Plant ait empêché ça.
Mais encore une fois, Plant paye pour ses années de commentaires anti-reformation. Du coup, une fois qu'il accepte, faut pas qu'il vienne jouer les vierges effarouchées si des journalistes abordent encore le sujet.

Je précise qu'il n'y a rien d'anti Plant dans tout ça, d'ailleurs après le concert de l'O2 j'ai même dit que c'était lui qui m'avait le plus bluffé.

Pour conclure par rapport à ton post. Robert Plant est une grande gueule, il aime faire ses petites remarques bien venimeuses. Qu'il choisisse de mettres les deux pieds dans le plat c'est très bien, mais faut quand même pas venir se plaindre s'il se prend quelques nouilles dans la gueule.

C'est l'jeu ma pov Lucette. :pomafote:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 11:31 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
Dialogue de sourd.
C'est toujours le même problème, tant qu'on continue à accorder aux propos de Plant (certains d'entre eux) une crédibilité de 1er degré, on n'avancera pas.
Que Plant ne mette pas de morceaux du Zep dans ses setlists (comme dans les 80's, ce qu'il a justifié) ou qu'il en mette, que ces reprises soient originales ou pas assez, les mêmes personnes le lui reprochent. C'est pas lui qui est incohérent.

Le point de départ c'est sans doute les premières tournées où pour tourner la page et mettre en avant son nouveau "travail", il ne joue pas de Zep (attitude tout à fait compréhensible). Quand ensuite il commence à en remettre petit à petit (parce qu'il a envie d'en rejouer certains titres, mais à sa sauce "du moment"), on lui reproche de ne pas l'avoir fait avant, ou de mal le faire (ce qui est subjectif).

Depuis qu'il a annoncé la fin du Zep (en disant que le groupe ne pouvait survivre à Bonzo), c'est toujours le même cirque avec une ampleur grandissante. Au début, il me semble qu'il répond tout à fait "normalement" aux questions sur le Zep (tout en veillant à ce que ses nouveaux titres, tournées... ne soient pas occultés par ces questions). Mais quand pour la nième fois tu te retrouves à répondre aux mêmes questions, tu commences à faire come il a pu faire en répondant à côté, en répondant n'impoprte quoi... sauf qu'à l'échelle de 30 ans, c'est l'escalade. On en vient à une situation quasi-comique où à force d'avoir répondu sérieusement à toutes les questions, comme il est face à la caricature (toujours les mêmes sempiternelles questions), il fait aussi de la caricature. C'est là, comme tu dis, que pour schématiser : "LedZep = fuck".
Sauf qu'au lieu de comprendre "foutez-moi la paix avec ça, j'ai déjà répondu", des vicelards totalement malhonnête de ton genre se refusent à comprendre autre chose que ce qui les arrangent.
Plant n'est pas tout blanc, et il est tout à fait critiquable. Mais faire volontairement abstraction de tout ce contexte dans l'analyse, la rend dès le départ caduque.
Autre chose, par rapport à Page, pendant toutes ces années, Plant continue de faire des albums, à tourner, à faire de la promo... il est infiniment plus exposé (médiatiquement) qu'un Page qui se drogue ou ne branle plus rien (mais ça visiblement, c'est vachement plus respectable que que ce que dit ou fait Plant). Alors évidemment, quand la (presque) seule source d'actualité autour du Zep pendant des années ce sont les déclarations de Plant, si on cherche à faire des raccourcis, c'est un "régal".
On pointe tout le temps les incohérences de Plant alors qu'il suffit de mettre de côté ces déclarations (que lui-même ne fait que pour les évacuer au plus vite) pour y voir au contraire un modèle de constance et de cohérence.

Et pour finir, même s'il pensait ne serait-ce qu'une virgule de tout ça, ça ne peut en rien lui interdire de reprendre ces titres. Le seul cas où il serait critiquable de le voir reprendre du Zep, c'est s'il avait déclaré que D&C, TBOE... c'était de la merde. Or, ça n'est jamais arrivé (et ça n'arrivera jamais).

Ceux qui disent ne pas aimer Plant (même depuis le début, ou depuis 73, 75 ... depuis sa carrière solo) parce qu'ils n'aiment pas sa voix, ses compo... font une critique tout à fait recevable, c'est leur avis sur critère artistique. Par contre monter un semblant d'argumentaire en prenant au pied de la lettre une catégorie de ces déclarations (justement celles où il ne s'exprime pas, mais celles où il dit ce qu'il pense pouvoir le débarrasser de ce "harcèlement), pour en arriver à la conclusion qu'il n'a pas (plus) le droit de reprendre du Zep, là c'est malhonnête, là c'est de la mauvaise foi.

Je ne prétends pas que Plant ait choisi la bonne façon de faire pour esquiver le truc, je dis juste que le limiter à ces déclarations-là n'amène qu'à des conclusions fausses, sans aucune valeur. C'est quand même curieux que quand il fait des déclarations sincères, positives sur le Zep, sur Page, sur les conditions d'une reformation... on les évacue, on en tient pas compte des ces argumentaires.

Sinon, pour Coverdale, te fatigue pas, je m'en fout, c'était juste une petite pique au passage.

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 13:28 
Modérateur galant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 21, 2006 10:23
Messages: 2624
Localisation: pas encore
Et pire que tout JC, c'est de garder cet avatar pourri sur la base d'une pseudo-ressemblance totalement inexistante, émise je le rappelle par Gorillaz, ce qui je pense n'appelle pas plus de commentaires. :diable:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 13:33 

Inscription: Juin 20, 2008 15:04
Messages: 994
Je me disais justement que ça faisait un bail qu’on s’était pas fritté sur ce forum.

Bon concernant le fond du problème, Plant a été le chanteur d’un groupe dont on ne sort jamais quand bien même celui-ci trépasse, et à sa mort, Robert Plant n’a que 32 ans.

Comme il a une vie à meubler et qu’il ne sait faire que de la musique, Robert entame donc une carrière solo, à sa façon, donc pas à moitié et vire donc les titres de Led Zep. Notez qu’il les dégage non en décrétant que tout ça finalement c’est pas terrible, simplement il la veut sa carrière solo, il la veut sa liberté (capitale, la liberté chez le Robert) et cela sans capitaliser sur sa gloire passée, ce qui est quand même très couillu de sa part. Sauf qu’évidemment la malédiction des ex le rattrape : non seulement, son public vit dans la nostalgie ; mais en plus son public n’a pas complètement tort, parce que son répertoire solo c’est quand même bien pourri par rapport aux classiques de Led Zep. Quelquechose me dit qu’au début des 90’s Plant s’en rend compte. Quelquechose me dit aussi qu’au fil des années, sa relation avec le répertoire de Led Zep s’apaise, et qu’après l’avoir mis volontairement dans l’ombre pour éviter les comparaisons plombantes, il se sent prêt à y retourner. Pour autant je l’imagine mal annoncer « ça fait dix ans que je vends de la soupe, il me faut maintenant être honnête : en tant que compositeur je suis vraiment une buse. Donc je vais arrêter de me fouler, à partir de maintenant c’est Led Zep à tous les étages. »

D’où l’idée géniale de Page-Plant, la rencontre de l’Orient et de l’Occident, une démarche on ne peut plus cohérente par rapport à Led Zep, qui assure à cette musique à la fois une pertinence et un avenir. Sauf que sitôt la tournée qui suit WIC, on oublie l’orchestre égyptien pour replonger dans le hard-blues des origines et ça le Robert ça le gonfle, pour au moins 2 raisons : ce genre-là n’a plus trop ses faveurs et en plus il a plus les cordes vocales pour gueuler soir après soir.

Donc Robert reprend le cours de sa carrière solo, gérant comme il peut cette contradiction commune à tous les ex : moi, Robert Plant, je veux seul diriger les choses, non par égoïsme mais par goût de la liberté, mais pour autant, je sais que je ne ferais jamais mieux que Led Zep, qui après tout fait aussi partie de ma vie et de mon parcours de musicien. Donc j’ai le droit de jouer les morceaux de Led Zep que je veux et comme je veux, sans me faire l’esclave de la nostalgie de mon public, qui pourtant vient à moi surtout parce que je suis un ex-Led Zep. Et je vous emmerde.

Si le musicien a ses limites, rayon auteur-compositeur surtout, l’être humain a quand même prouvé depuis longtemps son intégrité, sa fidélité et son humour, des qualités qui nous ont sûrement évité le cauchemar d’un Led Zep avec Phil Collins à la batterie enregistrant des disques entre Foreigner et ELO.

Pour autant il serait plus à son honneur d’ignorer les appels à « Stairway to heaven » plutôt que d’insulter les auteurs.

Quant à ses déclarations à la presse, s’il a envie de répondre des conneries à des questions connes qu’on lui pose pour la 400100ème fois, il n’est heureusement pas responsable de la bêtise de ceux qui prendront ses propos au 1er degré, et ce tant qu’il ne dit pas de mal de Led Zep pour vendre sa soupe perso, ce qui n’est jamais arrivé. Et je pense qu’il se sent d’autant plus libre de raconter n’importe quoi que quoiqu’il dise, la vérité ou autre chose, il s’en prendra plein la tête, et qu’on lui reposera toujours la sempiternelle question : c’est quand que vous faites un concert/disque de Led Zep.

D’ailleurs j’imagine assez la teneur des conversations entre lui et Page :

« Dis donc, j’ai lu ta dernière interview. Et bien mon salaud, tu t’es fait plaisir.
_ Et tu veux savoir le plus beau ?
_ Quoi mon robinounet ?
_ Ils m’ont cru ces cons.
_ Wouarf »

Parfois Plant m’énerve dans sa propension à s’enfuir dès lors que sa sacro-sainte liberté pourrait être menacée. C’est aussi de cette manière que j’explique la fin de l’aventure Page/Plant, comme de tout projet susceptible de déboucher et de pérenniser un bon vieux succès des familles, qu’il torpille en passant systématiquement à autre chose, empêchant ainsi les développements d’aventure qui promettaient, tels P/P, strange sensations, ou les retrouvailles avec Jones et Page.

Et en même temps, je le comprends surtout que cette envie de liberté ne s’est jamais exprimée contre ce qu’il a construit avec Led Zep, bien au contraire. Sa théorie à lui est que Led Zep existe avec John Bonham aux fûts, et avec l’ambiance, l’âge, l’atmosphère qui les ont vu naître et se sont achevés en même temps qu’eux. Et cette conception romantique me sied assez.

Quoiqu’il arrive, Robert reste un libertaire et un romantique. Y a pire.

Quant à Coverdale, il est plus facile pour lui de n’avoir été qu’un des chanteurs d’un groupe dont l’importance historique, moindre de celle de Led Zep, date de toute façon d’avant son arrivée.

Quant à Page, c’est un autre problème.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 14:34 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Zeuso a écrit:
Dialogue de sourd.
C'est toujours le même problème, tant qu'on continue à accorder aux propos de Plant (certains d'entre eux) une crédibilité de 1er degré, on n'avancera pas.
Que Plant ne mette pas de morceaux du Zep dans ses setlists (comme dans les 80's, ce qu'il a justifié) ou qu'il en mette, que ces reprises soient originales ou pas assez, les mêmes personnes le lui reprochent. C'est pas lui qui est incohérent.

Le point de départ c'est sans doute les premières tournées où pour tourner la page et mettre en avant son nouveau "travail", il ne joue pas de Zep (attitude tout à fait compréhensible). Quand ensuite il commence à en remettre petit à petit (parce qu'il a envie d'en rejouer certains titres, mais à sa sauce "du moment"), on lui reproche de ne pas l'avoir fait avant, ou de mal le faire (ce qui est subjectif).

Oui mais là je me sens pas vraiment concerné. La qualité des reprises du Zep n’est pas ce sur quoi je posais le débat.
Je crois même que les fans du Plant AOR 80’s trouvaient leur compte sans le répertoire du Zep (du moins pour ceux que je connais). Du coup quand il attend de les arranger à la sauce World pour en jouer, il faut comprend que ça puisse déranger. C'est comme si toute ta vie t'avais envie d'un Hamburger et qu'on te servait un Kebab.
D’où ce sentiment d’incohérence du public qui finalement est tout à fait cohérent.

Zeuso a écrit:
Depuis qu'il a annoncé la fin du Zep (en disant que le groupe ne pouvait survivre à Bonzo), c'est toujours le même cirque avec une ampleur grandissante. Au début, il me semble qu'il répond tout à fait "normalement" aux questions sur le Zep (tout en veillant à ce que ses nouveaux titres, tournées... ne soient pas occultés par ces questions). Mais quand pour la nième fois tu te retrouves à répondre aux mêmes questions, tu commences à faire come il a pu faire en répondant à côté, en répondant n'impoprte quoi... sauf qu'à l'échelle de 30 ans, c'est l'escalade. On en vient à une situation quasi-comique où à force d'avoir répondu sérieusement à toutes les questions, comme il est face à la caricature (toujours les mêmes sempiternelles questions), il fait aussi de la caricature.

Mais Plant n’est pas innocent (loin de là) dans cette affaire. Si les journalistes lui posent toujours la même question c’est que Plant est un bon client. Il sait jouer les bouffons pour qu’on puisse reporter ses superbes déclarations fracassantes sur internet « en gras sur google», ça sert d'avantage la promo.

De toute façon Plant ne sait exister que lorsqu’il a quelque chose sur quoi taper , que ce soit Jimmy Page, David Coverdale* ou les fans de Led Zeppelin ou de rock en général.

*A qui Plant est ses fans doivent beaucoup à la fin des années 80, à défaut de pouvoir parler de l'intérêt de ses albums.


Zeuso a écrit:
C'est là, comme tu dis, que pour schématiser : "LedZep = fuck".
Sauf qu'au lieu de comprendre "foutez-moi la paix avec ça, j'ai déjà répondu", des vicelards totalement malhonnête de ton genre se refusent à comprendre autre chose que ce qui les arrangent.

Oui ou alors l'honnêteté serai de reconnaître que Plant se retrouvait encore devant ses propres contradictions. Que quelques mois après avoir interprété la putain de chanson de mariage à l'O2, c'est plutôt à lui qu'il devrait adressé son "Fuck" et pas au public honnête qui a payé sa place.

Ou bien

Venushom a écrit:
Pour autant il serait plus à son honneur d’ignorer les appels à « Stairway to heaven » plutôt que d’insulter les auteurs.


Venushom a écrit:
Quant à Coverdale, il est plus facile pour lui de n’avoir été qu’un des chanteurs d’un groupe dont l’importance historique, moindre de celle de Led Zep, date de toute façon d’avant son arrivée.

Le truc c'est de savoir si on veut mener une carrière solo ou pas. Bien d'autres membres encore moins important que lui capitalisent toujours sur leur répertoire DP.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 15:38 

Inscription: Juin 20, 2008 15:04
Messages: 994
Merde et crotte, le moins que l'on puisse lui reconnaitre, c'est qu'il a voulu la faire sa carrière solo Robert Plant. Même qu'il refusait de jouer du Led Zep et qu'on lui a reproché, puis il s'est mis à en jouer, et on le lui a reproché aussi. Comment veux-tu qu'à un moment il finisse pas par se dire "bon là, ils me saoulent, de toute manière, quoique je fasse, ils sont pas contents, à partir de maintenant, je fais ce que je veux, je m'amuse et je dis n'importe quoi".

Par ailleurs je persiste : le parallèle Plant/Coverdale n'a aucune pertinence.

Led Zep est le groupe de Plant, qu'il a accompagné de sa création jusqu'à sa fin. Grâce à lui, il est devenu une sorte de demi-dieu de la crinière aux vents et des vocaux qui hurlent, selon un modèle qu'il a plus ou moins inventé, et possède une palanquée de classiques inoxydables à son répertoire.

Coverdale arrive lui dans Deep Purple, au moment où le groupe en a fini de sa période bénie. Quand tout s'arrête, il a 25 ans, il a passé 3 ans avec DP, il n'a enregistré que deux albums avec eux, dont un qui n'a même pas la légitimité d'avoir Blackmore à son bord, deux albums qui ne contiennent que le seul Mistreated pour classique, et il a sûrement pris beaucoup de caillasses dans la tronche pour avoir été le remplaçant du Chanteur de Deep Purple. Lui a beaucoup à prouver quand Deep Purple s'achève.

Le poids que pèse pour chacun l'ex-groupe explique donc :
1) que Plant, malgré ses efforts dans les 80's et les radicales formes qu'ils ont prises, n'a pas réussi, puisque ni le public ni les médias n'étaient prêts à le voir jouer à autre chose qu'à l'éternel chanteur de l'éternel Led Zeppelin, là où tout le monde a dû foutre une paix assez royale à Coverdale, que tout le monde détestait pour avoir osé remplacer Gillan et avoir entraîné la musique du pourpre sur la voie du blues et du groove.
2) que Plant soit finalement revenu à rejouer du Led Zep, car pourquoi se passer de when the levee, WWL, black dog, et de toutes ces foutues et incroyables chansons qui portent sa griffe. Alors que Coverdale, il aurait tenu combien de temps avec les classiques de DP qui portent sa marque ?

Ca ne retire rien aux mérites du Plant de série B qu'est Coverdale, et j'aime beaucoup la série B, mais, encore une fois, sa situation ne peut se mesurer à celle de Plant et on ne peut émettre de jugements péremptoires sur Plant en prétextant que Coverdale lui il l'a fait. Coverdale est et restera un clone de Plant, un clone plus doué que l'armée de chanteurs hard/blues/metal qui ont tout pompé sur le chanteur de Led Zep, mais un clone quand même. Et cela dit très clairement la place de chacun dans l'histoire.

De plus, si l'incapacité de Plant à écrire des chansons simplement dignes d'être enregistrée a forcément limité les aspirations solo, je ne suis pas sûr qu'une réussite exemplaire en ce domaine aurait changé le rapport qu'il entretient avec Led Zep, ni le nombre de reprises dans ses concerts actuels. Qui peut se targuer d'avoir écrit quelquechose qui tienne la comparaison par rapport à ça ? Mac Cartney, pour citer un nom plus proche de la situation de Plant, et quelqu'un qui au départ refusait aussi de jouer les morceaux de son ex-groupe, a sorti et continuera à sortir de nombreux disques solo, et certains contiendront de nouvelles et excellentes chansons. Et pourtant il continuera à mitrailler ses concerts de morceaux des fab four, parce que c'est son groupe, c'est sa musique, et qu'il n'a rien fait de mieux depuis et c'est normal.

En outre, comme déjà rappelé par Zeuzo, si tu as des difficultés avec la communication de Plant, lui n'est pas responsable des questions qu'on lui pose ni de l'interprétation qu'on fait de ses réponses, surtout s'il a choisi de répondre à côté de la plaque, ce qui semble évident vu le nombre de vannes qu'il envoie avec marqué en gros "humour" dessus. Si les journalistes osaient des questions inédites et pertinentes, qu'elles contiennent ou pas le mot Led Zeppelin, je suis sûr qu'il serait ravi de fournir des réponses intelligentes et spirituelles, et même sincères, et qui parleraient en plus de Led Zeppelin.

Enfin, je ne crois pas qu'il ait tapé sur la musique de Led Zep à un moment quelconque de sa carrière, sur les fans sans doute et il a pas tort, sur Jimmy ensuite et c'est déjà largement plus contestable, sur Coverdale peut-être mais c'est beaucoup d'honneur fait à ce dernier. Et en aucun cas je n'imagine Plant se dire qu'il va volontairement clasher quelqu'un pour faire le buzz sur Internet, ou calibrer ses déclarations selon un plan média, bref je n'imagine pas Plant en professionnel des relations publiques. D'ailleurs même quand il a une actualité, on ne peut pas non plus dire qu'il inonde les médias de déclarations. En revanche je le vois très bien concéder quelques interviews pour que sa maison de disque lui foute la paix et sortir des conneries parce que les questions le gonflent.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 20:00 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Mouais bon, au final je pense quand même qu'au bout de 30 ans de carrière solo, Plant a les interviews qu'il mérite.

Venus, il y a 1 ou 2 erreurs dans ton post mais c'est pas grave, personne ne te poursuivra pour ça.


Ce qui m'embête le plus, c'est que j'ai l'impression que Zeuso m'en veut. Pifou à la limite je m'en fout parce qu'il ne fait que nier l'irréfutable.

Je m'écouterai un petit Plant & Krauss pour qu'il sache que malgré tout je suis de son côté :mrgreen:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 21:06 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
JC a écrit:
Ce qui m'embête le plus, c'est que j'ai l'impression que Zeuso m'en veut. Pifou à la limite je m'en fout parce qu'il ne fait que nier l'irréfutable.

Mais pas du tout !
J'ai moins de raisons de t'en vouloir que Pifou.
Le truc c'est que tu puisses tenir ces propos là, je m'en fout : je les lis depuis des années sur tes posts, mais je croyais sincèrement que c'était pas sérieux (puisque pour moi ton argumentaire ne tient pas une seconde), que tu ne faisais ça que pour remuer la merde.

Mais comme au fur et à mesure, plus personne ne réagissait, j'avais l'impression que pas mal de monde avait fini par prendre ça au sérieux. Il n'y aurait pas eu ce mot de BSB "C'est vrai qu'il a pu vraiment me faire prodigieusement grincer des dents dans les années récentes, notamment en raison de sa mauvaise foi évidente, que tu dénonces avec justesse concernant les morceaux Zeppelin de son répertoire. Ca c'est incontournable.", suivi du post de robinplessis qui semblait trouver ça normal... je crois que je n'aurai pas bouger.

Sinon, comme d'hab', les posts de venus sont brillants, et il dit (à peu près) de façon beaucoup plus claire ce que je pense (et en moins chiant à lire), donc, c'est pas la peine d'en rajouter une couche. C'est pour ça que je n'ai pas poursuivi la joute (même si c'est pas l'envie de te jouter sur la face qui manque !)... mais je fais pas la gueule. Après, si tu veux pas tenir compte des arguments, ça sert à rien d'en rajouter des kilomètres de topic là-dessus (et puis, je me disais que quelqu'un de novice qui parcoure ces pages et qui tombe sur tes propos et uniquement ceux-là, c'était dommage). Ces propos ne peuvent relever que de l'ignorance ou de la malhonnêteté (pour toi, c'est plutôt la 2ème option, raclure).

Mais je suis prêt à tout te pardonner (+ une petite gâterie), si tu mets un avatar "normal" (par exemple la zigounette de PY qui tient largement sur du 175 pixels x 175 pixels) à la place de l'horreur infamante que tu exhibes depuis trop longtemps. :lang:

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 21:49 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Zeuso a écrit:
Mais comme au fur et à mesure, plus personne ne réagissait, j'avais l'impression que pas mal de monde avait fini par prendre ça au sérieux. Il n'y aurait pas eu ce mot de BSB "C'est vrai qu'il a pu vraiment me faire prodigieusement grincer des dents dans les années récentes, notamment en raison de sa mauvaise foi évidente, que tu dénonces avec justesse concernant les morceaux Zeppelin de son répertoire. Ca c'est incontournable.", suivi du post de robinplessis qui semblait trouver ça normal... je crois que je n'aurai pas bouger.

On peut quand même aussi accepté qu'ils puissent être d'accord avec une partie de mon post ??? :shock:

Zeuso a écrit:
Sinon, comme d'hab', les posts de venus sont brillants,

Ouh là, faut pas exagérer non plus. :P

Zeuso a écrit:
et il dit (à peu près) de façon beaucoup plus claire ce que je pense

Là c'est plus clair. :wink:

Zeuso a écrit:
Ces propos ne peuvent relever que de l'ignorance ou de la malhonnêteté (pour toi, c'est plutôt la 2ème option, raclure).

Ni l'un ni l'autre, n'exagère pas quand même. :? C'est un point de vue que l'on partage entre "fans de Bob" non éclairés, nous les ouvriers dans notre ghetto.
Zeuso a écrit:
Mais je suis prêt à tout te pardonner (+ une petite gâterie), si tu mets un avatar "normal" (par exemple la zigounette de PY qui tient largement sur du 175 pixels x 175 pixels) à la place de l'horreur infamante que tu exhibes depuis trop longtemps. :lang:


A étudier, mais Pifou ayant rejeté ma proposition de licenciement des modérateurs et admin Belges, il va morfler encore un peu...beaucoup. :mrgreen:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 23:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Houla, houla, du riffifi chez les Pyzep ça s'emballe à ce que je vois.

Vous semblez tous avoir la mémoire courte alors autant vous la rafraîchir un peu.

En 1994, Jimmy Page et Robert Plant forment duo (alors que Jimmy Page, pour faire revenir à lui son double angélique fâché à mort déploie des trésors de machiavélisme pervers, ce qui en dit long sur la totale insanité de leurs rapports au passage ....) en faisant subir un triple affront à leur ancien collègue, le maître de chapelle John Baldwin.

1. Ils montent leur projet et le réalisent sans prévenir à aucun moment JP Jones de leurs intentions. Le pauvre apprendra la nouvelle par voie de presse (ou radio ou télé je ne sais plus, quel courage ...)

2. Il ne trouvent rien de mieux que d'appeler leur oeuvre "NO QUARTER Unledded". Or, chacun sait ici que "No Quarter" est LE morceau signature de JP Jones chez LZ (au même titre que "Black Dog", dans une moindre mesure.)

3. Robert Plant, lors d'une conférence de presse de lancement d'"Unledded", se croit justifé de répondre à la question d'un journaliste qui l'interroge sur l'absence de JP Jones en ces termes : "il est en train de garer la voiture sur le parking".

Mais merde, quel mépris !! On se demande bien ce qu'a pu faire JP Jones pour mériter un tel traitement !

Je suis désolé, mais depuis cette date, je ne vois plus le bonhomme sous le même jour. Page est autant coupable que lui sur ce coup. On est loin de connaître la somme des non-dits ou non révélés entre les 3 hommes, mais quand même, ces choix posent question et problème. D'ailleurs il y a sujet à topic (qui est débattu actuellement sur les forums de langue anglaise, curieux de voir ce que chacun dit là bas.)

Evidemment, dans l'absolu, c'était l'entier droit du duo de ne pas faire figurer JP Jones dans l'équipe Unledded. Mais la manière dont ça s'est déroulé ..... :?


Dernière édition par blue sky bag le Mar 02, 2011 23:09, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 23:19 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5425
Localisation: ...In the heart of the city
Je crois bien que Plant et JPJ ne s'apprécient pas des masses.


D'ailleurs, il n'y a pas très longtemps Plant Smashait Them Crooked Vultures en disant qu'il avait eu les oreilles qui saignent etc... Bon c'est vrai que TCV ne fait pas dans la finesse et ça devait sûrement être à cause du journaliste ... :wink:

Concernant l'interview de P&P, je te conseille de lire la chronique de Zooma chez Mr Prog :ptdr:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: BBC Radio 2 : Robert Plant / The Chris Evans Breakfast Show
MessagePosté: Mar 01, 2011 23:51 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
venusohm a écrit:
De plus, si l'incapacité de Plant à écrire des chansons simplement dignes d'être enregistrée a forcément limité les aspirations solo,....

Et bé. Si tu trouves que 10 albums solo (11 si on compte le Honey Drippers) ça stigmatise une limite .... :?

Y'en a marre de lire des messages comme ça. Que l'on ne rentre pas dans l'univers où plutôt LES univers de Plant en solo, je veux bien, mais qu'on ne lui daigne accorder aucune qualité, aucune attention, et qu'on raye d'un simple trait de plume 25 ans d"efforts, je trouve celà caricatural et grotesque, désolé.

Tu te trompes quand tu affirmes que Plant n'a connu aucun succès en solo. Ses premières oeuvres ont très bien marché aux States, la dernière partie de sa carrière a été primée à plusieurs reprises ...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com