Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Nov 20, 2019 5:36

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 298 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Mai 19, 2011 22:16 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Zeppelin's Son a écrit:
Je le trouve tout à fait correct le dernier Whitesnake. C'est juste dommage d'attendre le dernier titre pour faire quelque chose de plus ambitieux.

C'est bien ça le problème.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Mai 20, 2011 9:08 
Coverdalophobe
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 25, 2006 13:06
Messages: 501
Localisation: Toulon
JC a écrit:
Ah le saligaud il est de retour :lol:

Faudrait que tu en réécoutes du Whitesnake, au moins les 4 premiers. Tu pourrais faire un excellent fan de Coverdale et de Bernie Marsden 8)

tu m'avais dit la même chose pour CTTB ...

_________________
Now, it's time : Tyranny and Mutation


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Mai 20, 2011 20:02 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
Ah oui c'est vrai :|

Merde tu vas bien finir par aimer Whitesnake :flingue:

Un si bon groupe, un si bon chanteur :love:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 12, 2011 20:13 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Image

Cf ci-joint un article tout frais de Malcom Done émanant du dernier numéro d'août de "Classic Rock" avec le Zep en converture. Article consacré à la toute dernière prestation de Whitesnake à l'Hammersmith Appolo de Londres.

Ce bon Malcom se montre assez critique titrant son papier "La débandade plutôt que la gaule" ? :mrgreen:


Dernière édition par blue sky bag le Aoû 12, 2011 21:19, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 12, 2011 20:36 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
Y'avait Bernie en guest à ce concert 8)

Et Jimmy Backstage.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 12, 2011 20:56 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Ca me gave ce forum. J'étais en train de me taper une maousse traduction du genre 50 lignes, et comme par hasard une fois cliqué le bouton "envoyer", tout passe à la trappe. F5 sans espoir en plus. Fait chier. :diable:
Perds rien pour attendre, mon JC.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 12, 2011 21:05 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
Oh moi les review de Whitesnake je les connais bien assez.
J'ai eu mon grand soir en Juin 2009. :vole:

Le reste, ce ne sont que des pâtes de mouche sur du papier.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 15, 2011 10:32 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Cette fois-ci je ne me ferais pas avoir une deuxième fois. Je rédige auparavant mon texte sur un feuillet Word puis copier-coller sur la fenêtre d’envoi du forum. Ras le bol de cette perte de temps.

Revenons donc à nos moutons.

Que nous dis Malcom Done dans son compte-rendu du concert récent de Whitesnake à Londres ?

"Il fait peu de doutes sur l’affection que porte encore à David Coverdale le public britannique. Peu importe la formation de Whitesnake qu’il présente, il est toujours garanti d’un réception large et enthousiaste.

Cependant, chaque tournée passant, on a le sentiment que le standard des performances proposées par Coverdale continue à s’abaisser un peu. Depuis longtemps maintenant, il apparaît qu’il souffre d’un registre vocal allant en se détériorant. Alors qu’il pouvait s’élever avec panache dans les aigus, il apparait maintenant clairement qu’il lutte avec ce que lui offre sa voix.

Dans le passé on l’a accusé d’utiliser des bandes pré-enregistrées afin de booster sa puissance de feu sur scène, fait qu’a toujours fermement démenti Coverdale, et ce soir rien ne permet de penser qu’il a recours à telle tricherie.

Encore que ceci mette encore plus en lumière sa vulnérabilité.

On rencontre trois phénomènes ici qui illustrent en fait cette descente de régime des hauteurs altières qu’il occupait auparavant. Tout d’abord une utlisation plus libre des backing vocals des membres de son groupe par rapport à avant. Ensuite David semble plus enclin à laisser chanter son public plutôt que lui-même comme dans « Here I Go Again ». Enfin, on a dû composer avec un solo ampoulé de 10 mn de guitares en duel de Rob Beach et Doug Aldrich, suivi presque immédiatement par un solo de batterie long à l’excès de Brian Teachy. Bon maintenant, les 3 musiciens réunis sont des talents prodigieux, mais ils ont fait preuve de si peu d’idées originales ici, que ceci fit dire à un guitariste situé à côté de nous dans le public : « Ce genre de plans, ça me fait haïr la guitare ! »

Sans surprise donc, la réaction générale aux 2 clous instrumentaux du spectacle est de manière palpable moins que favorable. On se demande s’il y a encore de la place pour ce genre de démonstration théatrale old school dans le monde moderne du rock’n’roll.

Si tout ceci peut donner l’impression que l’on est en train de dresser le portrait d’un vieil homme triste qui devrait partir en retraite, le type montre qu’il en a encore sous la pédale et qu’il appartient bien toujours au monde de la scène.

Tout d’abord sa présentation de “Ain’t No Love in the Heart of the City” est magique et quand Coverdale se maintient dans un registre plus grave comme dans « Fool for your Loving », c’est gagné d’avance.

Coverdale sait également comment travailler un public. Son utilisation judicieuse de sous-entendus et l’appréciation des femmes dont il témoigne divertit plutôt que fait preuve de sexisme. Il amène même son vieux partenaire en crime Bernie Marsden pour " Here I Go Again " et le rappel " Still of the Night " . Encore que ce fut matière à se réjouir de voir ces deux là s’embrasser et apprécier l’instant, cela ramena également à l’esprit la magnificience du David d’ il y a trente ans et du style blues riche et plein d’âme qui a maintenant été perdu.

Peu importe comment sa voix le désavoue, cependant, le public ici ne lui tourne pas le dos. La question est de savoir si Coverdale peut faire preuve de qualité dans la conscience qu’il a de lui-même.

La réponse qui s’impose est pour lui de maintenir sa voix dans un registre qui lui convient, il n’y a pas de honte à cela, et tout ceci améliorerait de manière évidente la qualité de sa prestation.

S’il veut encore garder ces cris, alors qu’il utilise une technologie informatique ou qu’il ait recours à un chanteur annexe qui puisse le faire pour lui. Les deux options sont préférables à ces crispations de douleur à chaque fois que Coverdale échoue une fois de plus vocalement.

Alors que tous les points positifs évoqués ce soir, comme un répertoire finement sélectionné et un beau rapport avec le public pourraient bien augurer, la foule quittant la salle n’à finalement que des mots pour les solos et les notes ratées. David Coverdale mérite mieux que cela. Il n’appartient qu’à lui de s’en arranger convenablement".


Malcom Done

Tu vois mon JC, le fait capital mis en exergue à la lecture de ce papier de qualité, c’est le degré de conscience de soi-même dont on fait preuve dans la vie.

C’est là où David est à côté de ses pompes et Robert a tout compris, lui.

Plant va avoir 63 ans le 20 août prochain. Il a parfaitement conscience du poids du temps passé sur les corps et sur les énergies, bien que dans ce registre, il soit particulièrement bien conservé.

Il n’est plus de mise pour lui d’incarner ce dieu d’or adulé des foules (et particulièrement des femmes) dans les années 70. Ca ne correspond plus à son être intérieur tel qu’il est à cet instant de son parcours. Car ce n’est plus de son âge.

Il ne sert à rien de se maintenir dans l’illusion que l’on peut vaincre le temps par des artifices dérisoires. En dernier recours et jusqu’à nouvel ordre, c’est toujours celui-ci qui finit par l’emporter.

Autant s’en accoutumer, s’insérer avec harmonie dans l’ordre naturel du monde plutôt que de lutter vainement.

En ceci il fait preuve d’intelligence, de sagesse et de classe. En ceci, il laisse David à la traîne derrière. En ceci, il dénie le mythe de l’éternelle jeunesse proposé par le rock.

Car à part ceux qui ont été fauchés en pleine gloire, rentrés de plain-pied dans la légende, et sur qui les outrages du temps n’ont eu d’emprise, tous les autres doivent rendre compte de leur faillite mortelle. Et pour ceux qui les ont adulés comme des divinités vivantes, il faut se faire une raison : leur passion a vécu, il faut s’ouvrir un autre chemin vers son propre besoin de perfection, d’idéal et de beauté. Celui de la quête intérieure peut être.

Image


Dernière édition par blue sky bag le Aoû 16, 2011 23:33, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 15, 2011 11:07 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
C'est très bien de s'intéresser à Whitesnake. Si la traduction te passionne, essai plutôt ce dernier ouvrage :
http://www.rslimitededitions.com/whitesnake.html

Mais bon comme beaucoup sur ce forum, tu fais l'erreur de vouloir faire un parallèle avec Plant alors que Coverdale mérite d'être traité comme un chanteur à part entière.
Bob a tout compris, Coverdale à côté de ses pompes, je pense qu'il y a un juste milieu. Bob pourrait s'économiser un peu moins et Cov un peu plus. En tout cas, j'ai vu Robert Plant en 2010= grosse déception, Coverdale en 2009 = grosse Banane.

C'est ce qui compte le plus. 8)

D'autre part, Coverdale n'a pas toujours suivi le registre de 1987, même si c'est l'orientation choisie depuis la reformation 2003. Avant ça Coverdale avait évolué vers un blues plus grave, avec des textes plus sombres. Les albums Restless Heart et Into the Light en témoignent, le set Starkers in Tokyo aussi.
Malheureusement, ces albums peu vendus sont souvent oubliés quand on aborde DC. La reformation 2003 plus accès sur la période 1987 fait beaucoup plus couler d'encre (dans le meilleur et dans le pire).

Personnellement, j'adore toujours ce qu'il sort aujourd'hui mais je préfèrerai toujours le voir revenir à un style comme Restless Heart.
D'ailleurs j'ai un gros regret par rapport à l'évolution de cette tournée Forevermore qui présentait trois titres acoustiques à ses débuts: One of these day (avec config tout le monde à la guitare), l'excellent Fair Thee Well et Forevermore, 3 titres issus du dernier album. Dommage, DC a laissé tomber les deux premiers.

Par contre JAMAIS, mais alors JAMAIS je n'aurai envie de le voir suivre un chemin façon Robert Plant. Je n'ai pas envie de voir DC finir dans une musique toute molle jusqu'à la fin de ces jours. C’est pour ça que je parle de juste milieu, DC doit encore faire du Rock.
Si Bob se sent d'avantage à faire ce qu'il fait, tant mieux pour lui. Mais ça ne doit pas en faire l'exemple à suivre pour toute une génération d'artistes. OH ça non.

Dommage, tentative bien heureuse de disserter sur Covy mais :
-Oubli un peu Bob.
-Documente toi un peu plus.



:wink:

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 16, 2011 21:49 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
JC a écrit:
C'est très bien de s'intéresser à Whitesnake. Si la traduction te passionne, essai plutôt ce dernier ouvrage :
http://www.rslimitededitions.com/whitesnake.html:

Tu paies bien :?: :mrgreen:

Non, parce que j'arrondirais bien mes fins de mois qui ne sont pas toujours glorieuses. :alabouf:

JC a écrit:
Mais bon comme beaucoup sur ce forum, tu fais l'erreur de vouloir faire un parallèle avec Plant alors que Coverdale mérite d'être traité comme un chanteur à part entière.
Bob a tout compris, Coverdale à côté de ses pompes, je pense qu'il y a un juste milieu. Bob pourrait s'économiser un peu moins et Cov un peu plus. En tout cas, j'ai vu Robert Plant en 2010= grosse déception, Coverdale en 2009 = grosse Banane.

C'est indéniable que Rob donne l'impression d'en garder sous la pédale depuis le passage des années 2000, je dirais. Mais, il a tellement donné avant. Ca peut se comprendre. T'as mal choisi ta décennie pour débuter avec Plant en live. Je ne sais pas si tu le pouvais, mais valait mieux le choper en concert dans la décennie 1990_2000. :wink:
Avec Cov, je ne veux pas être mauvaise langue mais ça fait quand même deux fois qu'en recherchant des documents sur lui, je vois des allusions faites à un recours à des bandes pré-enregistrées, et je n'ai pas du fouiller, c'est venu tout de suite. :roll: :|

JC a écrit:
Les albums Restless Heart et Into the Light en témoignent, le set Starkers in Tokyo aussi.
Malheureusement, ces albums peu vendus sont souvent oubliés quand on aborde DC. La reformation 2003 plus accès sur la période 1987 fait beaucoup plus couler d'encre (dans le meilleur et dans le pire)
Personnellement, j'adore toujours ce qu'il sort aujourd'hui mais je préfèrerai toujours le voir revenir à un style comme Restless Heart.
D'ailleurs j'ai un gros regret par rapport à l'évolution de cette tournée Forevermore qui présentait trois titres acoustiques à ses débuts: One of these day (avec config tout le monde à la guitare), l'excellent Fair Thee Well et Forevermore, 3 titres issus du dernier album. Dommage, DC a laissé tomber les deux premiers.

Je ferais un effort d'écoute, promis.

JC a écrit:
Par contre JAMAIS, mais alors JAMAIS je n'aurai envie de le voir suivre un chemin façon Robert Plant. Je n'ai pas envie de voir DC finir dans une musique toute molle jusqu'à la fin de ces jours. C’est pour ça que je parle de juste milieu, DC doit encore faire du Rock.
Si Bob se sent d'avantage à faire ce qu'il fait, tant mieux pour lui. Mais ça ne doit pas en faire l'exemple à suivre pour toute une génération d'artistes. OH ça non.

Plant est bien trop versatile pour se cantonner dans un seul style. Il nous réserve encore des surprises. Perso, comme je l'ai déjà dit ici, je reste persuadé qu'il va mener de front carrière solo et retour au Zep. Ce n'est plus ou/ou, c'est et/et. Et il fera encore parler la foudre. T'inquiètes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 16, 2011 23:14 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
blue sky bag a écrit:

JC a écrit:
Mais bon comme beaucoup sur ce forum, tu fais l'erreur de vouloir faire un parallèle avec Plant alors que Coverdale mérite d'être traité comme un chanteur à part entière.
Bob a tout compris, Coverdale à côté de ses pompes, je pense qu'il y a un juste milieu. Bob pourrait s'économiser un peu moins et Cov un peu plus. En tout cas, j'ai vu Robert Plant en 2010= grosse déception, Coverdale en 2009 = grosse Banane.

C'est indéniable que Rob donne l'impression d'en garder sous la pédale depuis le passage des années 2000, je dirais. Mais, il a tellement donné avant. Ca peut se comprendre. T'as mal choisi ta décennie pour débuter avec Plant en live. Je ne sais pas si tu le pouvais, mais valait mieux le choper en concert dans la décennie 1990_2000. :wink:
Avec Cov, je ne veux pas être mauvaise langue mais ça fait quand même deux fois qu'en recherchant des documents sur lui, je vois des allusions faites à un recours à des bandes pré-enregistrées, et je n'ai pas du fouiller, c'est venu tout de suite. :roll: :|

Je connais cette théorie, ça vient d'une déclaration de Joe Lynn Turner (ex Rainbow, ex DP, ex tout en fait). L'ingé son de Coverdale avait donné des explications sur le fait que l'on pouvait voir Cov chanter loin de son micro, c'est quelque chose qu'il a beaucoup travaillé.
Parmi tout ceux que j'ai pu croiser sur les forums et qui ont vu beaucoup de fois Coverdale, personne n'affirme que DC chante avec des bandes. Par contre il est beaucoup aidé par son groupe en backing vocal, ça c'est vrai.
Dossier d'enquête ici: http://www.thehighwaystar.com/thsblog/2 ... -the-tape/

Pour le reste, je te le dis, c'est bien pour Robert mais Coverdale c'est autre chose, probablement les mêmes influences (un blanc qui chante du blues comme il y en avait beaucoup à la fin des 60's) mais un tout autre choix de carrière et de style.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 18, 2011 18:25 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
Petite ...euh grande interview de Coverdale post 93. Ca parle de Slip of the tongue, de Jimmy, de Coverdale/Page, de Tawny Kitaen et un peu de Robert aussi.

http://www.jammagazineonline.com/mf2011 ... snake.aspx

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 18, 2011 19:47 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Intéressant, merci. :wink:

Je suis en train de digérer toute l'info contenue dans ces lignes. Il y avait des éléments que je connaissais déjà, d'autres non. C'est bien, l'interview est très axée sur la collaboration Coverdale/Page.

Une premiere info qui m'étonne beaucoup : David raconte que c'est lui qui a amené sur la table lors des sessions C/P le morceau "Easy Does It" (un de mes préférés de l'album de 93.)

Il rajoute qu'il avait ce morceau déjà depuis une douzaine d'années, qu'il l'avait présenté à chaque guitariste avec qui il avait collaboré auparavant (et ils furent nombreux ...) sans pouvoir rien en faire.

C'est marrant, je trouve ce titre très marqué Page. A l'époque je me souviens avoir pensé à l'écoute :ça c'est du "typique" Jimmy, ce genre de construction épique à tiroir.

Maintenant faudrait rentrer dans le détail de ces sessions et essayer de définir si possible les apports exacts de chacun. Par exemple savoir à quel stade d'écriture en était "Easy Does It" au moment ou David la présente à Jimmy. :wink:

Ca m'amène à une autre réflexion.

Quelqu'un sait-il ici s'il existe des bandes des démos de travail studio de l'album Coverdale/Page ? Pas à ma connaissance, il existe juste des répètitions en vue de la tournée je crois.

Franchement, ça serait super intéressant. C'est quand même la meilleure chose qu'ait produite Jimmy depuis la fin de Led Zep question écriture avant le retour Page/Plant .

En tout cas c'est mon sentiment.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 18, 2011 20:59 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
JC a écrit:
[Je connais cette théorie, ça vient d'une déclaration de Joe Lynn Turner (ex Rainbow, ex DP, ex tout en fait). L'ingé son de Coverdale avait donné des explications sur le fait que l'on pouvait voir Cov chanter loin de son micro, c'est quelque chose qu'il a beaucoup travaillé.
Parmi tout ceux que j'ai pu croiser sur les forums et qui ont vu beaucoup de fois Coverdale, personne n'affirme que DC chante avec des bandes. Par contre il est beaucoup aidé par son groupe en backing vocal, ça c'est vrai.
Dossier d'enquête ici: http://www.thehighwaystar.com/thsblog/2 ... -the-tape/


Ca aussi, c'est bien intéressant. Cascade d'info là-dessus. :wink:

Oui ça pour être aidé, il l'est : en backing vocals : les deux guitaristes, le claviériste, le bassiste, et cerise sur le gâteau : deux choristes qui effectuent leur travail derrière la scène :mrgreen:

Enquête serrée, mon JC, va pas s'en tirer comme ça le Cov' 8)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 18, 2011 22:43 
Modo intransigeant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 16:51
Messages: 1103
Localisation: Liège
Sans rentrer dans le débat, il faut savoir que le Cov a écrit pas mal de morceaux tout seul comme un grand, et non des moindres (Crying In The Rain), là ou d'autres font juste des ébauches voir juste les paroles... Et même si on ne le voit jamais que chanter, c'est un artiste complet qui sait aussi je pense jouer (sans forcément être le meilleur, mais assez pour écrire). Ca tranche un peu avec l'imagine de Plant-clone sans personnalité que certains ont voulu lui coller.

Et j'ai remis Trouble dans la bagnole ce matin, c'est bon quand même, quel groupe !! Marsden Moody bien sur, mais aussi l’excellentissime Neil Murray, ces lignes de basse...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 19, 2011 18:24 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
Eh oui que coco est un compositeur , don't break my heart again un de ses hit UK est également signé Coverdale.

Pour l'histoire d'easy does it je suis un peu d'accord avec BSS, ce titre est d'inspiration très Pagienne.
Si c'est vraiment de Coverdale, il m'est impossible d'imaginer que Page n'y ait pas mis sa patte et pas qu'un peu.

Trouble, tu verras que pour finir il deviendra aussi ton préféré de la période bluesy 8)
Murray aaaaah Murray :o Son jeu de basse sur Mistreated dans LITHOTC :vole: Je trouve que de tous zicos du snake, c'est le plus dur à remplacer.

Autant Cov à toujours remplacé les autres (sauf Lord aussi) en compensant par autre chose (technique, virtuosité, gros son de la mort).
Autant depuis Murray, j'ai du mal à trouver un bassiste qui me convienne vraiment dans le Snake. Même Rudy Sarzo n' a pas son talent sur les titres US ( Basse de 1987 VS Basse de Slip of the tongue).

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 19, 2011 20:22 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Je vous rejoins complètement sur Neil Murray : grand bassiste, avec LE son. Il en impose.

Pour revenir sur tes éléments d'information JC, à savoir la longue interview de David et la polémique sur le chant de Coverdale sur scène, je vais y revenir en détail (traduction) ce week-end, il y a vraiment beaucoup de choses intéressantes, ça vaut le coup. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 19, 2011 20:34 
Modo intransigeant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 16:51
Messages: 1103
Localisation: Liège
Assez d'accord avec JC (sauf sur le fait que Trouble deviendra mon préféré, il est excellent, mais a quelques points faibles quand même, Ready An' Willin' est plus constant), mais d'accord sur l'irremplaçabilité de Murray et Lord (même s'il n'était pas a 50% de son talent chez le Snake, c'est dire !!).

Et Don't Break My Heart Again c'est de la balle sur disque (mais pas en live, même en 81 !!).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 19, 2011 20:38 
Coverdaliseur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 21:30
Messages: 5426
Localisation: ...In the heart of the city
Don't Break my heart again c'est trop Speed en live. Sauf peut être en 97, mais la voix de Cov n'était plus alors celle de 81, dommage de belles versions en perspective.

_________________
MODÉRATEURS BELGES, PLUS JAMAIS ÇA Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Whitesnake
MessagePosté: Aoû 19, 2011 23:05 
Modo intransigeant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 16:51
Messages: 1103
Localisation: Liège
Trop speed puis surtout y'a les guitares du début a la fin alors que la version studio est essentiellement basée sur le clavier, avec les guitares qui entrent en piste plus tardivement, progressivement (sans pour autant en faire du rock progressif, non non !).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 298 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com