Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Avr 20, 2018 9:07

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Oct 08, 2010 18:09 
Modérateur galant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 21, 2006 10:23
Messages: 2624
Localisation: pas encore
J'ai vu When You're Strange de DiCillo. Plutôt pas mal, relativement pu d'images inédites, et un propos où l'on n'apprend pas grand chose et qui caricature un peu Morrison l'alcolo vs. le reste du groupe.
Des images de concert sont utilisées avec d'autres chansons, ce qui ferait hurler les spécialistes et les rois de la synchro comme lespaul :mrgreen:
Cependant si vous aimez les Doors c'est quand même un bon moment de réimmersion, la bande son est excellente et surtout les images de HWY, le film fait par Jim, sont assez époustouflantes en HD :shock: Ca ça vaut son pesant de cacahuètes, même si les puristes reviendront pour dire que ça aurait été cool d'avoir l'intégralité de ce court métrage dans la même qualité dans les bonus, ce qui n'est malheureusement pas le cas.
Mais bon, j'ai pas mal kiffé quand même :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 18, 2010 17:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Pifou a écrit:
J'ai vu When You're Strange de DiCillo. Plutôt pas mal, relativement pu d'images inédites, et un propos où l'on n'apprend pas grand chose et qui caricature un peu Morrison l'alcolo vs. le reste du groupe.
Des images de concert sont utilisées avec d'autres chansons, ce qui ferait hurler les spécialistes et les rois de la synchro comme lespaul :mrgreen:
Cependant si vous aimez les Doors c'est quand même un bon moment de réimmersion, la bande son est excellente et surtout les images de HWY, le film fait par Jim, sont assez époustouflantes en HD :shock: Ca ça vaut son pesant de cacahuètes, même si les puristes reviendront pour dire que ça aurait été cool d'avoir l'intégralité de ce court métrage dans la même qualité dans les bonus, ce qui n'est malheureusement pas le cas.
Mais bon, j'ai pas mal kiffé quand même :)


Je l' ai en dvd. J'ai trouvé l'ensemble plutôt bien. La scène avec les images couleur de Morrison barbu, conduisant sa voiture à toute allure dans le désert, tout en écoutant la radio qui annonce sa propre mort à Paris, a un effet particulièrement surprenant et surréaliste : voilà un exemple de recours au montage parfaitement réussi et créatif pour le coup.

L'interview du père de Morrison, ex-amiral de la Navy, et décédé depuis, est effarante. On sent que celui-ci n'a pas bougé d'un iota dans le jugement qu'il porte sur son fils : un petit branleur, amuseur de galerie, qui se voulait artiste mais n'en avait pas l'étoffe. Navrant. D'un autre côté, on sent l'émotion sous-jaçente du père qui a perdu un fils jeune mais à aucun moment le père Morrison ne semble amorcer l'ébauche d'une remise en question de lui même. Trop difficile pour lui de toute façon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 19, 2010 16:12 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 05, 2010 23:22
Messages: 31
blue sky bag a écrit:
L'interview du père de Morrison, ex-amiral de la Navy, et décédé depuis, est effarante. On sent que celui-ci n'a pas bougé d'un iota dans le jugement qu'il porte sur son fils : un petit branleur, amuseur de galerie, qui se voulait artiste mais n'en avait pas l'étoffe. Navrant. D'un autre côté, on sent l'émotion sous-jaçente du père qui a perdu un fils jeune mais à aucun moment le père Morrison ne semble amorcer l'ébauche d'une remise en question de lui même. Trop difficile pour lui de toute façon.


Hum, il a quand même globalement raison son père non ? Alors pourquoi il devrait se remettre en question pendant que son abruti de fils est mort parce qu'il ne l'avait pas fait ?

_________________
Malouda, Malouda, elle danse tous les soirs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 19, 2010 23:18 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Ta provoc' à 2 balles me laisse de marbre D.T

Les avatars passent mais ta connerie et ton mauvais goût restent les mêmes. Navrant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 20, 2010 0:12 
Roux officiel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 14, 2006 20:26
Messages: 7133
Localisation: 48° 38′ Nord 2° 00′ Ouest
bah sérieux sans vous 2 on était tranquille.

Venez pas perturber notre hospice, allez dehors.

_________________
Galette saucisse !
"if people don't like it now, they will" Albert Ayler


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 21, 2010 16:49 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 05, 2010 23:22
Messages: 31
blue sky bag a écrit:
Ta provoc' à 2 balles me laisse de marbre D.T


Je ne sais pas de qui tu parles.

En revanche je trouve ta réponse excessive face à deux simples questions (rhétoriques, certes)
A ce titre je vous conseille Fêtes sanglantes et mauvais goût de Lester Bangs où on apprend (enfin, on nous confirme) que Jim Morrison n'était qu'un abruti qui a notamment essayé, étant enfant/adolescent, de tuer sa soeur en faisant de la luge et de noyer son frère dans sa baignoire (ou l'inverse)/

Image

_________________
Malouda, Malouda, elle danse tous les soirs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 21, 2010 18:23 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Roger WC a écrit:
blue sky bag a écrit:
Ta provoc' à 2 balles me laisse de marbre D.T


Je ne sais pas de qui tu parles.

En revanche je trouve ta réponse excessive face à deux simples questions (rhétoriques, certes)
A ce titre je vous conseille Fêtes sanglantes et mauvais goût de Lester Bangs où on apprend (enfin, on nous confirme) que Jim Morrison n'était qu'un abruti qui a notamment essayé, étant enfant/adolescent, de tuer sa soeur en faisant de la luge et de noyer son frère dans sa baignoire (ou l'inverse)/


Et bien écoute, je viens de regarder à nouveau les bonus ("conversations with ...) de la version dvd du film de Dicillo "When You're Strange".

Ce que disent le père (Amiral George R. Morrison) et la soeur (Anne Morrison) de Jim ne correspond pas du tout au portrait que Lester Bangs fait du contexte familial des Morrison et de Jim lui-même, bien à l'opposé d'ailleurs...

Le père Morrison qualifie son fils d'intelligent, éveillé, lecteur avide, et qui déjà jeune voulait s'essayer à l'art de l'écriture. Dès qu'il pouvait, Jim rendait visite à sa grand mère qui était bibliothécaire, et on apprend par sa soeur Anne, qui évoque le souvenir de son frère avec tendresse, que Jim quand il avait obtenu ses diplômes, avait demandé à ses parents les oeuvres complètes de Nietzsche.

Donc voilà, qui croire ? Les proches de Jim, qui l'ont cotoyé durant sa vie avant la célébrité, où un rock critique gonzo en mal de reconnaissance, qui apparemment faisait feu de tout bois sur toutes les stars du rock dont il faisait des portraits au vitriol ?

Je n'ai jamais lu du Lester Bangs. Des 3 livres traduits en français, je ferais l'effort d'en lire au moins un. Ensuite j'aviserai. Mais faire passer Morrison pour un abruti me paraît on ne peut plus éloigné de ce qu'était sa réalité.

J'ai été dur avec le père Morrison. On voit bien, à la fin de son témoignage, qu'il avait compris qu'il était passé à côté de son fils, quand il dit que son travail en mer l'empéchait d'être à la maison et que son fils était quelqu'un de bien, avec des principes éthiques, et qu'il aurait voulu le connaître ... Quel aveu quand même ...


Dernière édition par blue sky bag le Nov 22, 2010 18:47, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 22, 2010 2:07 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 05, 2010 23:22
Messages: 31
blue sky bag a écrit:
Roger WC a écrit:
blue sky bag a écrit:
Ta provoc' à 2 balles me laisse de marbre D.T


Je ne sais pas de qui tu parles.

En revanche je trouve ta réponse excessive face à deux simples questions (rhétoriques, certes)
A ce titre je vous conseille Fêtes sanglantes et mauvais goût de Lester Bangs où on apprend (enfin, on nous confirme) que Jim Morrison n'était qu'un abruti qui a notamment essayé, étant enfant/adolescent, de tuer sa soeur en faisant de la luge et de noyer son frère dans sa baignoire (ou l'inverse)/


Et bien écoute, je viens de regarder à nouveau les bonus ("conversations with ...) de la version dvd du film de Dicillo "When You're Strange".

Ce que disent le père (Amiral George R. Morrison) et la soeur (Anne Morrison) de Jim ne correspond pas du tout au portrait que Lester Bangs fait du contexte familial des Morrison et de Jim lui-même, bien à l'opposé d'ailleurs...

Le père Morrison qualifie son fils d'intelligent, éveillé, lecteur avide, et qui déjà jeune voulait s'essayer à l'art de l'écriture. Dès qu'il pouvait, Jim rendait visite à sa grand mère qui était bibliothécaire, et on apprend par sa soeur Anne, qui évoque le souvenir de son frère avec tendresse, que Jim quand il avait obtenu ses diplômes, avait demandé à ses parents les oeuvres complètes de Nietzsche.

Donc voilà, qui croire ? Les proches de Jim, qui l'ont cotoyé durant sa vie avant la célébrité, où un rock critique gonzo en mal de reconnaissance, qui apparemment faisait feu de tout bois sur toutes les stards du rock dont il faisait des portraits au vitriol ?

Je n'ai jamais lu du Lester Bangs. Des 3 livres traduits en français, je ferais l'effort d'en lire au moins un. Ensuite j'aviserai. Mais faire passer Morrison pour un abruti me paraît on ne peut plus éloigné de ce qu'était sa réalité.

J'ai été dur avec le père Morrison. On voit bien, à la fin de son témoignage, qu'il avait compris qu'il était passé à côté de son fils, quand il dit que son travail en mer l'empéchait d'être à la maison et que son fils était quelqu'un de bien, avec des principes éthiques, et qu'il aurait voulu le connaître ... Quel aveu quand même ...


"Qui croire ?" n'est pas une question très pertinente pour quelqu'un qui mène une véritable enquête.
De toute façon c'est pas juste "croire" Bangs de bonne foi ici, puisqu'il ne fait que citer le travail de deux mecs qui ont fait une grande biographie de Morrison à l'époque (faut que je remette la main sur le truc de Bangs, parce que je n'ai plus les noms).
Et juste avant tu nous disait que le père racontait n'importe quoi sur son fils, alors nous le sortir comme source de crédibilité de tes propos c'est un peu bizarre, surtout quand notre "débat" commence parce que je défends son point de vue contre le tiens.
En plus Bangs aime beaucoup les Doors et arrive malgrès la débilité de Morrison à dire qu'il est grand (je te résume vite fait hein), ce qui n'est pas forcément idiot dans une critique artistique, donc ton jugement est très mauvais.

Ensuite je ne vois pas en quoi dire que Morrison est un abruti peut paraître "on ne peut plus éloigné de ce qu'était sa réalité". C'est quand même un mec qui faisait son intéressant en buvant, se droguant, et racontant des obscénités. Loin de moi de m'offusquer de tout ça, mais c'est loin d'être une preuve d'intelligence, tout comme le fait de mourir d'overdose d'héroïne (que ce soit au Rock'n'Roll Circus ou dans sa baignoire). Loin de moi également de trouver tout ça pathétique de manière générale (encore qu'avec notre énergumène j'y suis plus enclin), mais le sujet n'est pas de savoir si Morrison est un grand "rocker" mais si c'est un abruti ou pas. Et j'ai beau aimé des mecs comme Keith Moon ou John Bonham, en général les deux choses vont de paire.
Je veux juste dire que l'occultisme autour de Jim Morrison, en faisant un poète incompris et toutes ces conneries, alors que ce n'est qu'un "rocker" parmi tant d'autres (la qualité de ce qu'il a apporté à la musique est un autre débat, pour moi c'est un des membres les moins intéressants des Doors), toute cette mystique à deux balles, il faut arrêter avec ça.

Quant à l'intervention de Nietzsche dans le débat, je ne crois pas que ça aille dans le sens d'une intelligence de Morrison. Surtout si on considère ses "interprétations" qui volent à peine plus haut que le nazi moyen (désolé pour le point Godwin), en atteste son "discours" où il dit "You're all a bunch of slaves !"

_________________
Malouda, Malouda, elle danse tous les soirs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Cinema cinema (Tchi Tcha)
MessagePosté: Nov 22, 2010 18:46 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
On va en rester là si ça ne te fais rien, et transférer le débat dans un topic "The Doors", histoire de ne pas trop parasiter le topic "cinéma". RDV là- bas.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: The Doors
MessagePosté: Nov 22, 2010 20:03 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Roger WC a écrit:
["Qui croire ?" n'est pas une question très pertinente pour quelqu'un qui mène une véritable enquête..!"


Oh que si, quand il y a une telle opposition dans les témoignages.


Roger WC a écrit:
Et juste avant tu nous disait que le père racontait n'importe quoi sur son fils, alors nous le sortir comme source de crédibilité de tes propos c'est un peu bizarre, surtout quand notre "débat" commence parce que je défends son point de vue contre le tiens."


Je n'ai jamais dit que le père Morrison disait n'importe quoi. Ma "lecture" du personnage du père ne correspondait pas du tout à un "dire", de toute façon, mais plutôt à un "penser". A aucun moment le père de Morrison ne dit ce que je lui attribue en "pensée" (cf. jeune branleur, amuseur de galerie ...) mais ce qu'il ne dit pas, on est tout naturellement conduit à le déduire de ce qu'il dit.

Que dit-il alors ?

Et bien, que son fils n'avait pas de réel talent vocal, qu'il n'était qu'un fantaisiste, et que le jour où il a appris la sortie du 1er Doors et le succès rencontré par le groupe, puis les tournées, il avait été sidéré, lui qui lui avait dit : "You'd better get yourself a job !" = Tu ferais mieux de te te trouver un VRAI travail (en sous-entendu)

On sait de source sûre que Jim Morrison, quand on lui posait des questions au sujet de ses parents, affirmait que ceux-ci étaient morts, ce qui était faux bien entendu.

D'un autre côté le père Morrison, toujours dans "When You're Strange", dit à la caméra qu'il fait un piètre commentateur de la carrière et de l'oeuvre de son fils. Tout à fait compréhensible, quand on sait l'intérêt pratiquement nul qu'il témoignera au groupe. Il ne viendra d'ailleurs jamais voir "The Doors" en concert.

Le "clash" entre le père et le fils fut profond, c'est certain. Source de souffrance intériorisée chez Jim ? Ca me paraît très probable.

La lecture que j'ai du contexte me porterait à penser qu'il s'est construit en opposition complète du père, que cette carrière de chanteur rock est arrivée par "accident" mais ne correspondait pas vraiment à un choix ancré dans son histoire personnelle. On sait que Jim, avant de connaître le succès, avait entamé un cursus consacré à la réalisation cinéma. Ca, plus son intérêt pour l' écriture : deux centres d'intérêt qui ne le portaient et ne le préparaient aucunement à une ultra-exposition aux média comme celle qu'il a connue avec "The Doors". Qu'il ait apprécié son succès et sa célébrité soudaines au départ, qu'il ait vécu celà comme une revanche prise sur l'indifférence de son père, ça paraît plus que probable. Le problème chez Jim s'est révélé dans la suite de sa carrière. Celle-ci, n'ayant pas été fondée sur un VRAI choix de départ et ne correspondant pas VRAIMENT à des aspirations profondes, a fini par lui peser plus qu'autre chose. Il s'est donc senti "piégé", contraint de jouer un rôle dont il n'était pas l'auteur.

Roger WC a écrit:
["Ensuite je ne vois pas en quoi dire que Morrison est un abruti peut paraître "on ne peut plus éloigné de ce qu'était sa réalité". C'est quand même un mec qui faisait son intéressant en buvant, se droguant, et racontant des obscénités. Loin de moi de m'offusquer de tout ça, mais c'est loin d'être une preuve d'intelligence, tout comme le fait de mourir d'overdose d'héroïne (que ce soit au Rock'n'Roll Circus ou dans sa baignoire). Loin de moi également de trouver tout ça pathétique de manière générale (encore qu'avec notre énergumène j'y suis plus enclin), mais le sujet n'est pas de savoir si Morrison est un grand "rocker" mais si c'est un abruti ou pas. Et j'ai beau aimé des mecs comme Keith Moon ou John Bonham, en général les deux choses vont de paire.."


Ton constat n'est pas faux, mais bien trop terre à terre. Une des grandes énigmes que pose la personnalité de Jim Morrison, à mon sens, réside dans la question suivante, qui je pense est venue à la pensée de millions de personnes dans le monde : Comment peut-on légitimement comprendre qu'un mec comme Jim Morrison, qui avait TOUT pour lui, la beauté, l'intelligence (ne t'en déplaise), le succès, l'argent, l'amour des femmes, ait pu choisir délibérément de mettre à bas tout celà et de détruire méthodiquement ce qui constitue le rêve et l'idéal partagés par une large frange de la population ? Il faut tenter de répondre à cette question essentielle quand on veut faire oeuvre intelligente autour de Morrison. Traiter l'individu d'"abruti" est dans ce sens primaire.


Dernière édition par blue sky bag le Nov 24, 2010 19:52, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Doors
MessagePosté: Nov 22, 2010 21:48 
Tête de Mule
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 1:55
Messages: 2972
Citation:
Comment peut-on légitimement comprendre qu'un mec comme Jim Morrison, qui avait TOUT pour lui, la beauté, l'intelligence (ne t'en déplaise), le succès, l'argent, l'amour des femmes, ait pu choisir délibérément de mettre à bas tout celà et de détruire méthodiquement ce qui constitue le rêve et l'idéal partagés par une large frange de la population ? Il faut tenter de répondre à cette question essentielle quand on veut faire oeuvre intelligente autour de Morrison
.

je m'excuse de m'immiscer dans votre conversation avec monsieur cabinet , alias le regretté DT ,
d'autant que je m'étais juré de n'intervenir desormais uniquement dans mon post " oi , hardcore , speedrock " ( post merveilleux juste en passant ) ( tiens mais j'ai une parole de pute juste en passant )
...mais je crois avoir un début de réponse :
rien ne peut procurer autant de plaisir qu'un shoot d'héro .
Alors ça peut paraître un genre d'apologie aux drogues , ce n'en est pas un , je le déconseille fortement aux jeunes , mais la vérité est là :
rien ne peut procurer autant de plaisir qu'un shoot d'héro ,
... et pourtant c'est mal

bon je m'en retourne d'où je n'aurais jamais dû sortir ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Doors
MessagePosté: Nov 23, 2010 0:48 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 05, 2010 23:22
Messages: 31
Selon la thèse "officielle" il aurait confondu l'héroïne de sa copine avec sa dose de cocaïne, mais ton propos reste tout aussi pertinent Michel.

_________________
Malouda, Malouda, elle danse tous les soirs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Doors
MessagePosté: Nov 27, 2010 3:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Michel a écrit:
Citation:
Comment peut-on légitimement comprendre qu'un mec comme Jim Morrison, qui avait TOUT pour lui, la beauté, l'intelligence (ne t'en déplaise), le succès, l'argent, l'amour des femmes, ait pu choisir délibérément de mettre à bas tout celà et de détruire méthodiquement ce qui constitue le rêve et l'idéal partagés par une large frange de la population ? Il faut tenter de répondre à cette question essentielle quand on veut faire oeuvre intelligente autour de Morrison
.

je m'excuse de m'immiscer dans votre conversation avec monsieur cabinet , alias le regretté DT ,
d'autant que je m'étais juré de n'intervenir desormais uniquement dans mon post " oi , hardcore , speedrock " ( post merveilleux juste en passant ) ( tiens mais j'ai une parole de pute juste en passant )
...mais je crois avoir un début de réponse :
rien ne peut procurer autant de plaisir qu'un shoot d'héro .
Alors ça peut paraître un genre d'apologie aux drogues , ce n'en est pas un , je le déconseille fortement aux jeunes , mais la vérité est là :
rien ne peut procurer autant de plaisir qu'un shoot d'héro ,
... et pourtant c'est mal

bon je m'en retourne d'où je n'aurais jamais dû sortir ...


Roger WC a écrit:
Selon la thèse "officielle" il aurait confondu l'héroïne de sa copine avec sa dose de cocaïne, mais ton propos reste tout aussi pertinent Michel.


Oui Michel et Roger DT, je le connais le détail sur la prise d'héro fatale de Morrison à Paris. Cela nous renseigne sur le COMMENT mais pas sur le POURQUOI. Et moi, dans mon post précédent, c'est bien sur le pourquoi que j'essayais d'insister, et dans ce but, je tentais d'esquisser des pistes de compréhension du vécu de Morrison, vécu caché pourrait-on dire, puisque invisible et intérieur.

Car si je me souviens bien, Morrison n'était pas consommateur d'hero ni de cocaïne avant son séjour parisien de la fin. L'acide, les petards et l'alcool, ça oui.

Donc expliquer le changement d'attitude de Jim (par rapport à sa carrière et son rôle de chanteur au sein des Doors) par le besoin de satisfaire une addiction me semble incomplet et sur le plan chronologique du déroulement de sa carrière pas juste. On sait très bien que Morrison voulait quitter les Doors et entamer une carrière d'écrivain et de poète au moment où il choisit de venir à Paris. Qu'il ait été rattrapé par ses propres démons intérieurs ou qu'on l'y ait aidé me semble en tout cas bien regrettable ...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: The Doors
MessagePosté: Mai 21, 2013 6:25 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Jan 11, 2008 6:32
Messages: 335
Bonne nouvelle "sic" Ray Manzarek est mort, ce n''est plus un forum sur le Zepp c'est une rubrique nécrologique depuis un certain temps.

_________________
Le seul super héros que j'aime ... c'est BARMAN


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com