Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Nov 20, 2018 17:48

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 05, 2006 15:02 
Commandants
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 11, 2006 23:50
Messages: 172
Localisation: Saint-Malo
BOOGIE WITH STU


marche po chez doms :pomafote:

Pierrou

Boogie With Stu

Alors voilà, c'est un boogie. Avec Stu, alias Ian Stewart - le 6ème Rolling Stone - au piano. Ca, c'est pour la théorie. En pratique, les sonorités bizarres de la batterie de Bonzo nous rappellent dès le départ qu'on est chez Led Zeppelin et pas au troquet du coin de la rue en train de subir un boeuf de blues-rockers arthritiques sur le retour. Les dix premières secondes, donc, sont particulièrement intrigantes : on nous annonce une petite jam champêtre, et on tombe nez à nez avec cette rythmique de beatbox de l'âge de pierre - le genre d'engins que Léonard de Vinci bricolait probablement dans le garage de ses parents avec trois bouts de bois, un élastique et deux casseroles étant enfant. Très étonnante, venant du grand John Bonham, qui d'habitude nous cogne de si jolies petites mélodies sur sa batterie, cette pulsation quasiment robotique qui aurait tout aussi bien pu sortir d'une machine-outil de l'époque. La guitare qui se pose par dessus est dans la même veine mécaniste, jouant un blues de boîte à musique, et bâtissant inconsciemment des ponts de singe entre Kraftwerk et Hound Dog Taylor que nul n'osera jamais traverser, à l'exception, peut-être, du regretté Chris Whitley bien des années plus tard. Le facteur humain est à rechercher du côté de ce bon vieux Stu, qui s'était déjà fait remarquer en faisant le fou sur le cousin Rock'n'Roll de Led Zeppelin IV. Pour sûr, Boogie With Stu sans le Stu, c'est plus Boogie With Stu. Il faut l'entendre, ici encore, martyriser son vieux piano de maison de joie, balancer ses notes un peu au petit bonheur et toutes les rattraper au dernier moment, jouer au chat et à la souris avec la rythmique rigoriste de Page et de ses hommes... Lui, en tout cas, a l'air de s'amuser comme un môme, et on est vite tenté de faire pareil. Plant est de bon poil aussi. Comme pour les enfants en bas âge, il faut apprendre à décoder ses hurlements : là, par exemple il nous crie sa joie de chanter encore et toujours ce foutu vieux rock'n'roll qui, dix ou quinze ans auparavant, a si spectaculairement chamboulé son existence. Et puis après, il y a cette mandoline qui prend un excellent solo aussi enlevé et spontané que ceux de Stewart. Que vient-elle faire ici, me demandera-t-on ? Plein de réponses possibles. Si ça se trouve, c'est pour faire comme sur Led Zeppelin III, parce que c'était quand même bien, ou peut-être est-ce un hommage à Sleepy John Estes, grand bluesman de son état, dont le Zep avait déjà enregistré The Girl I Love She Got Long Black Wavy Hair pour la BBC en 1969. Peut-être aussi qu'ils ont sorti les mandolines parce qu'en acoustique ou en électrique, au synthé ou à la Les Paul Standard, ou à la mandoline, Led Zeppelin reste toujours Led Zeppelin, et comme certains défricheurs du free-jazz à la même époque, ses membres semblent se faire un devoir de casser les vieilles habitudes et les rôles prédéfinis en apprivoisant sans cesse de nouveaux instruments et en essayant en permanence de nouvelles combinaisons. Cela dit, la combinaison gagnante du Boogie With Stu, on est quand même bien content de la retrouver presque telle qu'elle sur le morceau suivant, le très bon Black Country Woman...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 05, 2006 18:46 
Commandante
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 11, 2006 23:23
Messages: 618
Localisation: Saint-Malo
:piano: :pompom2: :piano: :yeah: moi, j'aime beaucoup!!! :piano:

et vous?
excusez moi si je crie comme ça mais je me sens un peu seule ici :coquin:

_________________
despète :tilapin:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 05, 2006 19:53 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sep 24, 2006 9:45
Messages: 113
Moi aussi j'aime bien ! :)

_________________
B comme Bonobo
www.raspa.fr.st ou LE groupe de Flow.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 05, 2006 20:49 
Boulizique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 14, 2006 20:39
Messages: 5364
Localisation: Une région au bord de l'aise ...
Nathalie a écrit:
et vous?
excusez moi si je crie comme ça mais je me sens un peu seule ici :coquin:


ben moi aussi Nathalie :)

(ayé, ça remarche)

7 - Boogie With Stu :

Rescapé des sessions du Led Zep IV en 1971 à Headley Grange, ce morceau est une véritable sucrerie pour s'amuser et se tortiller sur un dance floor brillant de gomina fin de fifties. En fait, c'est à la base un boogie-rock que l'on dit très inspiré du "Ooh My Head" de Richie Valens à tel point que c'en est même très troublant quand on écoute l'original. A la fin des années cinquante, Richie Valens était une star montante de l'early rock de cette époque, le premier mexicano-américain a devenir star aux us, il était à peine agé de 17 ans quand un sombre 3 Février 1959, un accident d'avion dans le Midwest des Etats Unis l'emporta à jamais ainsi qu'une autre star du rock dauphine d'Elvis, je veux parler de Buddy Holly. Richie rendu aux cieux des rockers, c'est sans doute pour celà que Led Zep crédita la reprise à Mrs Valens sa mère...
Ce qui frappe d'entrée dans ce boogie craquant et rafraîchissant à souhait c'est ce beat percussif, vraie épine dorsale du morceau, dont on sent qu'il est peut-être un savant mélange de hand-clap et de foot-stomp ou même de claquettes, mais la première fois que je l'ai écouté, l'idée qui me vint tout de suite à l'esprit, c'est le son des castagnettes, olé!... oui ça claque à l'espagnole ce truc, et du coup me revint à l'esprit cette phrase qu'aurait dite Jimi Hendrix à propos de Bonzo comme quoi "ce mec (Bonzo) devait avoir des castagnettes à la place des pieds". A la reflexion, ça semble presque une évidence ....
En même temps et comme pour nous détourner de notre instant d'abandon au clapping ibérique, il y a célébration d'un beau mariage, celui d'une jolie guitare rock genre acoustique, bien propre sur elle et discrète, et, entremélé, ce côté brut-cosy du vieux piano honky tonk de Ian Stewart, crédité lui aussi, et qui apporte sa dose de boogie de bouges, d'odeurs de vieux bois patinés par les coudes et les ronds de verres, de parfums de filles jolies et faciles, de fumées de tabacs pas chers et de bières chaudes bues nombreuses et à grandes goulées...
Au dessus de ce joyeux petit atelier dont les vielles machines bien huilées m'ont l'air d'aller bon train, et peut-être aussi pour faire renaître le son très sympa des voix haut perchées des rockeurs des fifties, Robert Plant a sorti sa voix de type "enfantine" c'est à dire que plus haut que ça soit tu n'as plus de voix soit tu es une....femme, hé oui, ou alors un ange ou un castrat, au choix, mais ça colle parfaitement au contexte car ça amplifie le trait de ce morceau qui prend de plus en plus l'allure d'une caricature de ce type de rock mais très respectueuse, même si le petit rire de Plant juste à la fin indique que ces cinq là on bien du s'amuser en le répétant et en l'enregistrant...
Et puis dernière touche latine à cette musique au sang bien chaud, ce sont les soli de mandoline de Page, quelle bonne idée ce clin d'oeil italien ! comme pour s'effacer avec respect devant la pureté du riff originel de la guitare de Richie Valens et pour le faire sourire d'en haut à cet adolescent qu'il était encore le jour de sa mort...

Alors au final, c'est vrai que Boogie With Stu a le parfum attachant d'un vieux pub anglais, mais l'on y peut aussi respirer de l'air américain aux jeunes fragrances mexicaines, et puis il marche en pas décidés, chaussé de bottes castagnettes, mais ne voilà-t-il pas qu'en plus il joue aussi sérénades en mandoline florentine ? Il n'y a qu'une explication à celà, ce morceau est une vraie "auberge espagnole" et c'est ce qui fait tout son charme !

dom's

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière"

blog - myspace -
last.fm - forum


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 05, 2006 22:45 
écrivain
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 1:16
Messages: 687
Boogie With Stu est un morceau ultra sympathique, essentiel au parfum du second disque de Physical Graffiti comme son pote indissociable à mes yeux, Black Country Woman. Léger, discret, désinvolte, un boogie super attachant au son génial, j'adore surtout le piano... Voilà, bien cool.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 05, 2006 22:50 
Sarkofils
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 14:18
Messages: 3620
Au début je trouvais ça sans grand intérêt mais finalement c'est un morceau très sympathique, très bien chanté par Robert, et le son et le travail de Bonzo sont géants.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 06, 2006 4:02 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 23:09
Messages: 3573
Localisation: Paris
moi j'aime beaucoup Black Conwtry Woman, (un peu dans la lignée de poor Tom, que j'aime beaucoup aussi!) et puis l'éclat de rire de Robert à la fin !! :P


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 06, 2006 4:06 
Bloqueur de jeux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 5:06
Messages: 2187
Localisation: Là.
Véronique a écrit:
moi j'aime beaucoup Black Conwtry Woman, (un peu dans la lignée de poor Tom, que j'aime beaucoup aussi!) et puis l'éclat de rire de Robert à la fin !! :P


Je préfère "black country woman"! :lol:

:lol: :arrow:

_________________
Bridgekeeper: What is the air-speed velocity of an unladen swallow?
King Arthur: What do you mean? An African or European swallow?
Bridgekeeper: Huh? I... I don't know that.
[he is thrown over]
Bridgekeeper: Argh!
Sir Bedevere: How do know so much about swallows?
King Arthur: Well, you have to know these things when you're a king, you know.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com