Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Aoû 21, 2018 13:33

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 01, 2006 8:01 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 23:09
Messages: 3573
Localisation: Paris
TEN YEARS GONE

j'aime beaucoup !!!




Dom's

4 - Ten years gone :


Avec ce morceau, voilà probablement la merveille la plus ambitieuse de l'album. Certes plus court et moins historique que des pièces telles que Kashmir (surtout lui) ou autre In the Light, il apparaît comme plus "progressiste", un peu comme l'avait pu être "No Quarter" sur l'album précédent. Il a en lui cette sorte d'espace temps qui défile plus vite que l'éclair dans nos esprits, et pourtant "sur le papier", il est sensé "durer" un peu plus de 6 mn, et il représente les dix années qui, à ce qu'on dit, se sont écoulées depuis le premier flirt important de Plant, c'est long et très court à la fois, comme ces quelques six années qui le séparent d'un "Babe I'm gonna leave you" du 1° album, dont il pouvait être la formulation "revisitée"...
Ce morceau est fait lui aussi de deux ou trois ambiances récurrentes aux intensités qui vont chaque fois crescendo. Une entrée en jolies petites arabesques de guitare cristaline et réveuse, comme on étale quelques vieilles photos sur une table de cuisine, puis une arrivée plus franche d'un bataillon de guitares en multi-riffs épais et parrallèles, comme le combat nostalgique pour faire resurgir le souvenir qui accélère alors les battements du coeur dans les tempes et serre les gorges, puis l'on revient à l'éthéré du début pour que Plant puisse enfin poser les premiers mots de son histoire....
Puis revoila déjà et en forme plus radicale les multi-riffs précédents plus affirmés là, avec derrière, un Bonzo beaucoup plus en avant, un Jonesy qui colle littéralement à la guitare Pagienne, ça commence à bousculer ferme, puis, puis, re-calme et mots Plantiens. Mais alors là, vers le milieu du morceau, Page nous offre un solo absolument royal de simplicité "apparente" car c'est d'une fine et délicate complexité ce qu'il construit là, c'est logique et ça coule tout seul...de plus, ce son puissant a l'air de s'enrouler sur lui même comme une spirale furtive, une sorte de serpent de chrome, puis la troupe se rafermi un peu plus pour donner dans un rock carrément plus lourd avec des riffs plus acerbes et précis et un Plant vraiment plus rageur, le pacte flashy/heavy ©, n'en parlons pas, et la guitare se lache totalement et s'envole alors dans des accords magnifiquement aériens et en luxueuse et chatoyante multiplication céleste...

Après cette sérieuse débourrée, l'on reviendra un peu vers le calme du début mais sur fond à l'épaisseur électrique répétitive mais pas étouffante pour laisser à Plant le soin de finir son histoire en une voix plus sereine, manière de clore en beauté une célébration, celle de cette jeunesse que nous enterrons tous les jours un peu plus mais qui a quelques fois très loin ses racines...






Pierrou

Ten Years Gone

Ca commence par quelques accords de guitare en suspension, comme un bon vieux Rain Song, ou un Tangerine électrifié, ou, tiens, comme une de ces premières versions en public, humbles et intimistes, de Stairway to Heaven. Ten Years Gone, dix ans ont passé, on aurait tant de choses à se dire qu'on ne sait pas trop par où commencer - d'où ces silences tendus, chargés d'électricité, ces sonorités qui vacillent, balbutient, font la conversation à tâtons. Et voilà le Page que je préfère, l'artisan, penché sur son instrument, cherchant avec obstination la phrase la plus juste, tellement meilleur (ENCORE meilleur!) que l'effronté flamboyant qui pérorait par dessus les rengaines de Baez ou Dixon, aux débuts du Zep. Bien sûr, il sait toujours parfaitement où il va - nous aussi, d'ailleurs, on pressent l'armée de guitares qui gronde là-dessous, le faux calme trompeur d'avant l'orage. La retenue de Robert Plant, l'autre (anti-)héros de ce début de morceau, impressionne autant que le jeu sobre de son compère. Si certains humoristes se vantent de pouvoir faire marrer les gens rien qu'en leur lisant l'annuaire, lui parviendrait presque à nous coller la larme à l'oeil pour de bon avec ses salades poético-nostalgiques sur le temps qui passe - il était pourtant plus crédible en gamin déluré sur The Ocean, a priori. En tout cas, en six ans de Zeppelin, lui aussi a progressivement appris à rentrer un peu sa hargne juvénile, à jouer son blues autrement qu'en balançant systématiquement ses tripes sur la table comme le premier boucher-charcutier venu. Le temps qui passe, les gens qui partent, et tous les sentiments qui vont avec traversent en permanence ce filet de voix tendu, cassant, sublime, qui évolue tout en finesse dans un entre-deux indéfinissable de cri et de murmure. A l'image de Plant, la chanson restera toujours sur les mêmes terres joliment bosselées que des titres comme Rain Song ou No Quarter, sur l'album précédent : même quand Bonham se met à cogner et que les guitares commencent à remplir l'espace, le morceau prend ce qu'il faut d'ampleur pour nous tenir en haleine sans jamais basculer machinalement dans le mélodrame électrique. Et l'air de rien, au fil des overdubs de Page et des petites subtilités de tout le monde, la chanson va ainsi monter continuellement en puissance pendant près de sept minutes. Ca doit être pour ça qu'elle me rappelle autant Stairway to Heaven. Peut-être aussi à cause de ce solo évident, limpide, une chanson dans la chanson, un poème doux-amer qui mène - comme celui de Stairway - au sommet sonique du morceau, une merveilleuse partie de hard rock mélancolique aux guitares plombées par le doute. Et puisque Jimmy est au mieux de sa forme, il nous offre juste après un nouveau solo aussi lyrique et poignant que le premier - et les gratteux en herbe reprendront une petite leçon de feeling au passage. Vous en connaissez beaucoup, vous, des guitaristes capables de faire pleurer tout un mur de Marshall comme ça? Il y aurait peut-être Slash, mais il lui reste pas mal de chemin à faire avant de pouvoir écrire une chanson de ce calibre. Il faut dire que Ten Years Gone est l'une des toutes meilleures du groupe. Un morceau-somme, un monument qui revisite, aussi brillamment que Stairway en 1971, les multiples pistes musicales explorées par le Zep depuis ses débuts, du folk au jazz en passant par le blues et le rock, mais qui est aussi et avant tout un des moments les plus authentiquement émouvants de Physical Graffiti.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 01, 2006 10:41 
Ah non, pas Ten Years Gone.

S'il vous plaît.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 13:43 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 23:09
Messages: 3573
Localisation: Paris
tout le monde s'en fout ou on continue??? :?:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 13:48 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
Tout le mode s'en fout.
Faut tout arrêter.
:D


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 14:34 
Casimir
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 11:14
Messages: 716
mais non TYG c'est trop bien j'adore moi, les guitares accoustiques et electriques tout y est trop classe (bon sauf à kneb!)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 15:29 
Video master

Inscription: Aoû 12, 2006 11:11
Messages: 2951
wrathchild a écrit:
mais non TYG c'est trop bien j'adore moi, les guitares accoustiques et electriques tout y est trop classe (bon sauf à kneb!)

Bah elle est pas dégueu la version de Kneb ! En fait en live y a pas de versions très nettement meilleures.

Super morceau, en studio ! Remarquable travail d'overdubs et d'harmonie des guitares !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 15:56 
Casimir
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 13, 2006 11:14
Messages: 716
j'ai le souvenir d'une vidéo ou jimmy se plante pas mal, apres peut etre que je suis dur


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 16:11 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 15, 2006 19:01
Messages: 1450
La plus belle chanson de Led Zeppelin

TYG est à la musique ce que Scarlett Johansson est à la beauté féminine

_________________
"Les temps, comme les oeufs, sont durs".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 17:12 
C'est bien ce que je disais.


Haut
  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 19:02 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 23:09
Messages: 3573
Localisation: Paris
W a écrit:
La plus belle chanson de Led Zeppelin

TYG est à la musique ce que Scarlett Johansson est à la beauté féminine


belle métaphore... :wink: (dailleurs je suis sure que ça ne s"appelle pas une métaphore :?: )


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 19:26 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 16:51
Messages: 897
Localisation: Le pays des Abers
lespaul_standard a écrit:
wrathchild a écrit:
mais non TYG c'est trop bien j'adore moi, les guitares accoustiques et electriques tout y est trop classe (bon sauf à kneb!)

Bah elle est pas dégueu la version de Kneb ! En fait en live y a pas de versions très nettement meilleures.


Bah si, la version de Listen To This eddie est formidable. Celle de Kneb est vraiment à chier a coté.

Moi aussi j'adore cette chanson, une des preférées. Pour moi, c'est comparable a Stairway.
Gast, que ce guitariste est un Dieu. :foi:

_________________
Kentoc'h mervel eget bezañ saotret


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Nov 02, 2006 22:38 
Sarkofils
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 14:18
Messages: 3620
Véronique a écrit:
tout le monde s'en fout ou on continue??? :?:
Non j'aime ce morceau mais je n'avias rien de particulier à dire, comme pour Kashmir quoi. On passe au suivant ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Déc 24, 2006 18:02 
écrivain
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 1:16
Messages: 687
Ten Years Gone est un excellent morceau, super bien arrangé, tout en jolie nervosité électrique contrôlée (encore un magnifique riff et un super solo pas très compliqué mais qui sonne très bien, subtil et fluide). Le morceau harmonieux par excellence. Mais je m'en suis un peu lassé, une fois apprivoisé y'a plus rien qui claque...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Juin 11, 2008 20:02 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mai 29, 2008 17:04
Messages: 177
Ten Years Gone est un de ces morceaux qui rendent le zep si écléctique.

"Un diamant aux multiples facettes" comme dirait jimmy.

Ce morceau monte en puissance dans sa progression,les zep ont vraiment bossé dessus,c pa juste un jam réussi(rock&roll?) :wink: .

Un morceau magnifique,une pépite de physical graffiti.

_________________
Hibernatus a écrit:
Vous aimez vous faire mordre ou manger le zgeg ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Fév 05, 2009 20:09 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Fév 04, 2009 17:10
Messages: 50
Très belle chanson. L'une des chansons que j'aime écouter puis réécouter. Très sympa, très rythmée, très organisée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ten Years Gone [Physical Graffiti]
MessagePosté: Oct 27, 2010 1:26 

Inscription: Mar 15, 2007 18:48
Messages: 128
Je suis en train de me dire que c'est la meilleur chanson de Led Zep!!!

_________________
www.dirtysoundmagnet.ch


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ten Years Gone [Physical Graffiti]
MessagePosté: Nov 14, 2011 8:49 
Boulet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 19, 2006 16:21
Messages: 1705
Pas si loin en effet. :bravo:

_________________
Véronique a écrit:
haaa Forest Gump, un de mes film préféré.......... :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ten Years Gone [Physical Graffiti]
MessagePosté: Nov 14, 2011 22:33 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 07, 2008 20:06
Messages: 75
Localisation: Au sud
Une de mes préférées...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 18 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com