Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Mai 27, 2018 11:43

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: In The Light [Physical Graffiti]
MessagePosté: Oct 29, 2006 13:37 
Commandant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 11, 2006 23:02
Messages: 3135
Localisation: 48.38°N 2°E
:hihi:

sur ce passons à la suite

Light, Light, Light, In The Light

Doms

Après les mille et une nuits de Kashmir clôturant majestueusement le premier disque, il n’était pas prévu que nous redescendions trop vite sur terre, les voyageurs du Starship sont bien avisés…ils avaient prévu pour nous d’autres trips en tapis divers… Ainsi, In The Light débute le deuxième disque dans une atmosphère à la Terry Riley qui voudrait nous faire son India Song à lui, et pour l’occasion, c’est John Paul Jones qui se met aux fourneaux électroniques pour cette superbe intro d’un morceau jamais joué live, sauf par allusions furtives. En effet, il était paraît-il impossible de le jouer sur scène vu la complexité électronique fut-il dit à son sujet, ce qui ne manque pas de m’étonner quand on sait ce que faisaient de leurs claviers des Herbie Hancock ou autres Chick Corea à l’époque. Qu’importe, cela n’en garde que plus intacts son secret et sa rareté. Une intro qui n’est pas sans rappeler aussi l’exquis tapis sonore introductif que j’avais eu le plaisir d’écouter lors d’un concert de Shakti il y a quelques années…merveilleuse impression de paie recueillie… Mais après quelques mots assez préchi-précha dit sur ce tapis méditatif, le rock et ses turbulences ne tardent pas à prendre provisoirement le relais en un break assez baffe-à-la-tronche typiquement zeppelinien et assez spectaculaire car répété plusieurs fois tout au long du morceau comme pour asséner une bonne fois pour toutes le « définitif et irrévocablement rock » en nos cervelles offertes. Ce riff assez particulier de Page est en zigzag comme le « z » de Zorro signé plusieurs fois sur nos petites bedaines auditives émerveillées, le tout posé sur une autre ligne de guitare plus profonde et en léger contrebas qui arrive et s’éteint à chaque fois comme une petite comète furtive. Ce riff n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui plus volumétrique et baroque qu’avait concocté Steve Hove à peine deux ans après dans le majestueux « Awaken » qui tatoua à vie Yes et leur album « Going For The One ». Et pendant ce temps là Plant papotte, wo ou wo o….etc etc… Et puis ainsi va la vie zeppelinienne de l’instant, on aborde alors une clairière plus débonnaire ou le mélotron de John Paul Jones nous entraîne en un petit passage plus calme et convenu, ça assure tranquille, le Plant prêche à tout va et puis revoilà les rives du Gange tout entier devant nos yeux en attente et le riff du Zorro rock aussi est revenu nous racoller….in the light. …in the light…you will find the road….c’est mignon comme tout quand j’y repense…ça jour fort, ça fait plaisir … Mais le temps passe si vite dites donc….hé oui, en même temps que Plant re-chante toute sa préchouille, et vas y que je te « in the light …in the light… » , hé bien il y a Page derrière qui assure déjà un final de guitare enchevêtrées absolument magnifiques, ça étincelle, ça aveugle, ça se myriade en multitudes de notes qui hypnotisent dans des célérités incontrôlées et nous chopent le raisonnable comme pour dire qu’on est grisés pêtés par cette coupe offerte .et…hop hop…on ne dit pas de mal on aime…on l’aime ce fading…Mais oui on l’aime car c’est ça la classe de Led Zeppelin que de savoir « aussi » terminer ses morceaux dans une espèce de grandeur que d’autres ne se seraient pas offerte et pourtant, il ne s’agit que d’une aube ou d’un crépuscule…lequel choisir ? Vous me direz, tant qu’il y a du soleil, tant qu’il y a de la lumière…. Oui Ps : Il se disait à l’époque que In The Light était le morceau de bravoure de Physical Graffiti pressenti par Jimmy Page et non Kashmir, or l’histoire du rock en a décidé tout autrement. Allez savoir pourquoi…


Pierrou

Hommes de peu de foi que nous sommes, on n'y avait pas cru. Mais comme promis, au bout du premier disque, c'est bien le Cachemire qu'on aperçoit. Longue intro indianisante, John Paul Jones sculpte des horizons nouveaux dans un smog synthétique et mystique évoquant autant une improvisation à l'orgue dans une chapelle de campagne qu'un raga rétrofuturiste. Un genre de No Quarter délocalisé, intoxiqué surtout. Le Zeppelin a fait tant de fois le tour du monde que ses priorités ont changé : les visites guidées, les cartes postales, c'est fini, les quatre rock stars préfèrent maintenant s'enfermer dans leurs chambres d'hôtel pour s'enivrer à s'en rendre malades des spécialités locales. Lorsque arrive la voix de Robert Plant, drôlement arrangée elle aussi, dédoublée comme dans les films de série Z - quand les personnages rêvent ou qu'ils ont bu, là, c'en est trop pour des oreilles du XXIème siècle. A un moment, on croirait entendre la bande son d'un film satyrique sur les babas cool. Et ces paroles! "Si tu sens que tu ne peux pas continuer... Tu n'as qu'à croire... Dans la lumière, tu trouveras la route". Hé ho, on a pas laissé nos filles sortir avec un Rolling Stone, c'est pas pour les envoyer se faire engourouter chez Robert Plant! Mais attendez... In the Light, c'était pas censé être le plat de résistance de Physical Graffiti, la pièce montée zeppelinienne ultime? On l'a dit, les priorités ont changé... Ca fait déjà quatre ans que Page a trouvé sa pierre philosophale : depuis Stairway To Heaven, on sait bien qu'il maîtrise à la perfection le dosage entre électrique et acoustique, tellurique et aérien, magique et concret. Alors maintenant, quitte à pondre un énième morceau de bravoure, autant s'amuser un peu et mélanger tout ce qui tombe sous la main. D'où cette seconde partie qui surgit juste au bon moment, aussi lourde et menaçante que le début se voulait éthéré. Brusquement, on débarque en pleine réunion de famille du Clan des Siciliens, c'est brûlant et malsain, infernal, pour tout dire. Page et Bonzo ont mis la chanson en route pour de bon, et Plant a quitté sa toge de prêtre hippie pour enfin nous donner du "baby" avec la gouaille qu'on lui connaît... Ce qui est amusant, c'est que cette section était beaucoup plus raccord avec la première dans les versions primitives de la chanson, disponibles sur certains bootlegs sous le titre In the Morning. A la place du synthé-cornemuse de l'espace du début, on pouvait alors entendre une partie de piano beaucoup plus jolie, mais aussi nettement moins surprenante. Cette manie de rejeter systématiquement la facilité, de tout remettre en cause tout le temps, ou presque, quitte à se planter, c'est vraiment une des qualités les plus impressionnantes du Zep, en live comme en studio. Encore récemment, il fallait entendre le vieux Jimmy massacrer à grand renfort d'électronique sa vieille scie de Whole Lotta Love devant un parterre (atterré) de golden boys à Wall Street... In the Light vaut quand même mieux que ça, surtout vers la moitié, quand Jones reprend le contrôle du morceau pour nous en livrer la clé, avec une partie de claviers sobre, belle, recueillie, et, heu...lumineuse, enfin! Et le son, ce son! Il est exactement à mi-chemin entre l'esthétique opiacée du début et le grondement qui suit, surtout quand il se trouve enrichi par cette sublime guitare harrisonienne en diable. Le synthé planant revient, le Plant dédoublé, et on ne vit plus que pour cette nouvelle montée, les guitares, la batterie, puis la lumière, à nouveau, la douceur du refrain, et ce final époustouflant, où fusionnent avec un bonheur inexpliqué tous les sons épars entendus depuis le commencement. Encore de la musique de drogués, me dira-t-on, et on aura bien raison. Ah, mais si tout le monde avait pris son fix de folie lumineuse ce matin, tout irait sûrement mieux, non franchement, ce genre de came devrait être remboursé par la sécu...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 13:54 
Sarkofils
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 14:18
Messages: 3620
In The Light j'ai mis vraiment du temps à m'y faire mais maintenant je l'apprécie vraiment, comme si toutes les pièces du puzzle s'étaient mises en place peu à peu. Bonne idée de continuer sur les tonalités orientales pour relancer ma machine après kashmir, c'est également annonciateur du deuxième disque qui change de direction après le pilonage du premier.

Ilùvatar a écrit:
piweeh a écrit:
Ah ouais d'accord. Protéiforme. Je le ressortirai, ça fait classe.


piweeh a écrit:
Messieurs, il est temps de s'arrêter avant de sombrer dans le mauvais.


Trop tard...
Aucun rapport je parlais du jeu de mot de dom's.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 14:35 
Boulizique
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 14, 2006 20:39
Messages: 5364
Localisation: Une région au bord de l'aise ...
PY a écrit:
:hihi:

sur ce passons à la suite

Light, Light, Light, In The Light



merci PY,
oui, beaucoup de lumière dans ce morceau
:)

_________________
"Ne jetez pas la pierre au jazz adultère, je suis derrière"

blog - myspace -
last.fm - forum


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 17:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 28, 2006 23:07
Messages: 689
Localisation: au lit
piweeh a écrit:
Ah ouais d'accord. Protéiforme. Je le ressortirai, ça fait classe.


t'inquiétes pas, tout le monde sait que tu es un petit génie.
piwee l'homme au gros QI.
Il vous écrase tous...vous ne lui arrivez pas la cheville.

In the Light: (puisque c'est quand même le sujet du topic)
je n'ais jamais pu me faire cette interminable introduction au synthé...c'est du moins la premiére et perssistante impréssion que j'en avais....Et je l'ais toujours. C'est n'est pas une chanson detestable en soit, mais comment dire, trop de langueur, trop déprimante (pas ma préférée du Physical)...assez faible.
je le clame haut et fort, une chanson "Hypocondriaque" comme l'écrirait notre surhomme !! 8) (ça aussi, ça fait hyper-classe)

_________________
Image
"Si t'es perdu dans la forêt et que tu restes immobile pendant deux ans, il va pousser de la mousse sur un côté de tes jambes. C'est le Nord." JC Vandamme


Dernière édition par sylvain- le Oct 29, 2006 17:40, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 17:28 
écrivain
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 1:16
Messages: 687
In The Light démontre, une fois de plus, tout le talent du groupe d'installer une atmosphère singulière, envoutante et mystique. Au début cette chanson ne me touchait pas, ni bon ni mauvais, mais petit à petit j'ai découvert sa magie. Le riff bancal est excellent. En fait je trouve tout le morceau un peu bancal, pas totalement abouti, une sorte de créature de Frankeinstein, auquel on aurait greffer des trucs sans trop savoir ce que le résultat allait pouvoir donner. D'où cette étrange imperfection, attirante, qui puise sa force dans cette alchimie déroutante, qui semble tenir en équilibre, composée de bric et de broc. J'ai l'impression que le potentiel de cette chanson n'est pas complètement exploité, mais je l'adore justement pour ça. Un vrai morceau humain du Zep, un des premiers... Inestimable.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 17:47 
Sarkofils
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 14:18
Messages: 3620
sylvain- a écrit:
piweeh a écrit:
Ah ouais d'accord. Protéiforme. Je le ressortirai, ça fait classe.


t'inquiétes pas, tout le monde sait que tu es un petit génie.
piwee l'homme au gros QI.
Il vous écrase tous...vous ne lui arrivez pas la cheville.


Ah ? C'est gentil ça, je savais pas. Mais au lieu de lancer ça tu aurais pu m'expliquer tout de suite ce que tu entendais pas protéiforme, puisqu'en l'occurence il s'agissait d'une lacune dans mon vocabulaire dont j'aurais été heureux que tu la combles. Et ma dernière remarque n'avait rien de péjoratif. Mais bon...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 18:01 
Commandant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 11, 2006 23:02
Messages: 3135
Localisation: 48.38°N 2°E
ouais ben la prochaine fois tu iras jeter un oeil à ton dico avant de prendre les gens pour des cons hein... or là c'est plutôt l'inverse. :lapinlangue: en plus t'es d'une mauvaise foi assez fantastique...
donc stop.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Oct 29, 2006 18:02 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 28, 2006 23:07
Messages: 689
Localisation: au lit
piweeh a écrit:
sylvain- a écrit:
piweeh a écrit:
Ah ouais d'accord. Protéiforme. Je le ressortirai, ça fait classe.


t'inquiétes pas, tout le monde sait que tu es un petit génie.
piwee l'homme au gros QI.
Il vous écrase tous...vous ne lui arrivez pas la cheville.


Ah ? C'est gentil ça, je savais pas. Mais au lieu de lancer ça tu aurais pu m'expliquer tout de suite ce que tu entendais pas protéiforme, puisqu'en l'occurence il s'agissait d'une lacune dans mon vocabulaire dont j'aurais été heureux que tu la combles. Et ma dernière remarque n'avait rien de péjoratif. Mais bon...


hier, tu m'a pris au dépourvu (j'avais une chiée de rage de dents, et j'avais pas l'humeur à répondre...cet aprem ça va mieux). Alors, pour protéiforme (même si le mot peut te sembler "excéssif"", mais peut-on être objectif avec Led Zep ?) je voulais simplement exprimer l'une des grandes caractéristiques de ce groupe, qui à son style propre, particulier, ce fameux "son" led zep, mais qui est également ouvert à de nombreuses influences (orientales et "symphoniques" en l'occurence pour Kashmir), il y a une densité remarquable chez ce groupe, d'où l'expression "protéiforme", qui ne se cantonne pas à une "forme" musicale. C'est trés généraliste comme définition, Ok, je te le concéde. Voilà.
sur ce nous allons être :off: je crois.

_________________
Image
"Si t'es perdu dans la forêt et que tu restes immobile pendant deux ans, il va pousser de la mousse sur un côté de tes jambes. C'est le Nord." JC Vandamme


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Déc 21, 2006 22:34 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
Véronique a écrit:
un commentaire vidéo de "in the light" :wink:
http://www.youtube.com/watch?v=IbYE77MK5eg


je suis sure que notre lespaul ferait mieux :P

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jan 21, 2007 12:30 
commère
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 9:16
Messages: 341
J'ai toujours pensé qu'il manquait un bon gros solo au milieu de ce titre...ça tourne un peu en rond et c'est dommage car j'aime bien l'ambiance de ce morceau.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jan 21, 2007 13:08 
Chaud du citron
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 15, 2006 16:55
Messages: 3462
un bon petit solo protéiforme n'aurait pas fait de mal en effet.
bizarrement les synthés qu'il y a sur PH et particulièrement sur cette chanson ne me dérangent pas. Je trouve qu'ils donnent ue atmosphère chaleureuse sur l'ensemble (ou presque) des morceaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jan 21, 2007 13:40 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Nov 18, 2006 0:36
Messages: 82
C'est vrai que la première impresion que j'ai eu n'etai pas telement positive mais en l'ecoutant de plus en plus je mis fait pas mal.
C'est quand meme un classique dans la Serie des musiques de Led Zep.

_________________
Dfcoasm21.skyblog.com

Le Bourguignon lol


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jan 21, 2007 14:48 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
De bourguignon à bourguignon :
ai-ce que tu peu, silteplé, écrir en fransai, en metant des aksen la ou il en fo, en ecrivan les mot come il fo et en soiniant ton ortografe passque là savapa du tou.
:wink:

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jan 21, 2007 17:11 
Modérateur galant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 21, 2006 10:23
Messages: 2624
Localisation: pas encore
T'es bourguignon Zeuso ? :P

Sinon ouai chuis d'ak C + faciL à liR en vré Francé lol mdr @+


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jan 21, 2007 17:30 
Modo Cheikh Khan
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 26, 2006 12:13
Messages: 2979
Pifou a écrit:
T'es bourguignon Zeuso ? :P
Entre autres... du côté de ma mère.
Mais même après un Romanée Conti 2003, jarive encor à écrir cent tro 2 fotes. :lol:

_________________
venusohm a écrit:
Je n'ai rien contre JPJ, à l'exception de ses années Clayderman de 77 à 80.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Fév 06, 2007 17:02 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 23:09
Messages: 3573
Localisation: Paris
Zeuso a écrit:
De bourguignon à bourguignon :
ai-ce que tu peu, silteplé, écrir en fransai, en metant des aksen la ou il en fo, en ecrivan les mot come il fo et en soiniant ton ortografe passque là savapa du tou.
:wink:


:ptdr: :ptdr:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: in the light
MessagePosté: Juil 14, 2007 2:53 

Inscription: Juin 21, 2007 3:09
Messages: 294
un solo? si il y en a un dans une certaine version studio. Dans les première version d'in the light page nous grattifie un solo et à ce qu'il parait, il est assez flamboyant. Il y a plus dinfo dans un certain lien ''studio'' dans le forum bootleg. si kelkun a le lien sa serait génial de l'avoir!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com