Led Zeppelin forum

de père en fils depuis 2001
Nous sommes le Oct 21, 2019 20:30

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 28, 2008 23:34 
Video master

Inscription: Aoû 12, 2006 11:11
Messages: 2951
rawa a écrit:
oui, faut pas oublier aussi que whole lotta love est une chanson qui met en doute l'existence de la shoah.

Et que quand on passe Stairway à l'envers, ça dit "les fours à gaz n'étaient qu'un détail de la seconde guerre mondiale" en anglais.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 28, 2008 23:35 
Sushifever
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 0:12
Messages: 4197
lespaul_standard a écrit:
"les fours à gaz"

euh


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 28, 2008 23:42 
Bloqueur de jeux
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 5:06
Messages: 2187
Localisation: Là.
Une seule chose à ajouter:

" xD "

_________________
Bridgekeeper: What is the air-speed velocity of an unladen swallow?
King Arthur: What do you mean? An African or European swallow?
Bridgekeeper: Huh? I... I don't know that.
[he is thrown over]
Bridgekeeper: Argh!
Sir Bedevere: How do know so much about swallows?
King Arthur: Well, you have to know these things when you're a king, you know.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 28, 2008 23:49 
Video master

Inscription: Aoû 12, 2006 11:11
Messages: 2951
Putain, ça c'est de la belle boulette.

J'ai mélangé les deux "technologies" d'extermination.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 29, 2008 0:38 
Sushifever
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 0:12
Messages: 4197
"Les chambres crématoires" auraient été moins drôles, mais là avoue que t'as fait fort.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 29, 2008 9:01 
Groupie hystérixx
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 12, 2006 23:09
Messages: 3573
Localisation: Paris
(les deux fonctionnait au gaz je suppose..... :? )

alors Keith Peppers, on a répondu?

si tu veux de plus ample explication sur ce symbol dit "étoile" (j'allais dire CROIX :roll: dans le genre "boulette":lol: ) "étoile de David", je pense que ce n'est vraiment pas difficile de trouver ça sur des site un peu sérieux qui retracent l'histoire des symbols... ça doit bien exister... bien sur ya des livres, aussi... :coquin:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Avr 29, 2008 18:54 

Inscription: Avr 23, 2008 18:19
Messages: 7
Ca Roule!
Merci bien ; ) : )

_________________
« La liberté, c'est la liberté de dire que deux et deux font quatre. Lorsque cela est accordé, le reste suit. »
George Orwell - 1984


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 04, 2008 18:03 
Sarkofils
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 27, 2006 14:18
Messages: 3620
Bonzofever a écrit:
lespaul_standard a écrit:
"les fours à gaz"

euh
Et bien oui, triple buse ! Tu croyais qu'Arthur Martin avait inventé le four électrique à chaleur tournante à l'époque ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 04, 2008 18:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 29, 2007 23:05
Messages: 141
Localisation: Là où le soleil ne se couche jamais
et la pochette de Houses Of The Holy, elle veut en venir où ??? :?:

_________________
Shake for me, girl !!!!!!!!!!!
I wanna be your backdoorman !!!!!!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 06, 2008 19:21 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Déc 10, 2006 20:07
Messages: 563
Localisation: Grand Ouest
Arnold Layne a écrit:
et la pochette de Houses Of The Holy, elle veut en venir où ??? :?:


Je suis curieux d'avoir une explication effectivement.... :?:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 06, 2008 21:23 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
C'est à la base une idée de Storm Thorgerson et Aubrey Powell, concepteurs de la célèbre équipe Hipgnosis (à qui l'on doit la fameuse pochette de "Dark Side Of The Moon" également.)

Ceux-ci ont proposé 2 projets différents au groupe pour la pochette d'HOTH. Celui retenu avec les enfants gravissant La Chaussée des Géants est directement inspiré par la lecture de la scène finale du très beau "Les Enfants d'Icare" ("Childhood's End" en anglais) roman du regretté auteur de science-fiction Arthur C. Clarke.

"Les Enfants d'Icare" écrit dans les années 1950, est pour moi un des chefs d'oeuvre de la S.F, inspirant à son tour de nombreuses autres oeuvres.


Résumé complet de l'histoire

Les « Suzerains », extraterrestres infiniment plus avancés scientifiquement que les humains, arrivent soudainement sur Terre, des vaisseaux géants apparaissant au-dessus des principales capitales du monde. Par l'intermédiaire du Secrétaire général de l'ONU Stormgren, le seul à discuter avec leur représentant Karellen ("Superviseur de la Terre"), directement mais pas face à face, ils expliquent leur désir d'aider l'humanité. Ils annoncent également qu'ils ne se montreront que dans cinquante ans.

Par leur écrasante avance technologique ils pacifient la Terre, s'ingérant au minimum dans la vie de tous les jours des Terriens (la seule exception est qu'ils interdisent toute cruauté gratuite envers les animaux, notamment la tauromachie) tout en les faisant profiter de leur technologie.

Stormgren, qui sait qu'il ne verra jamais les Suzerains, tente de voir Karellen par la ruse, qui n'est que derrière un miroir sans tain, mais échoue. Karellen cependant ne lui en veut pas.

Cinquante ans plus tard, conformément à leur promesse, les Suzerains se montrent en personne. Au préalable, ils ont demandé à deux enfants de venir, comme un test. À leur apparition, peu de personnes sont choquées, même si les Suzerains ont toutes les apparences du Diable tel que le voit la tradition médiévale: petites ailes, cornes, queue fourchue, peau squameuse et brune. Leur taille également est impressionnante: environ trois mètres. Cent ans plus tard, les Suzerains expliquent la véritable raison de leur venue. Au service de l'« Overmind », entité d'énergie pure vivant sur un plan d'existence supérieur, ils ont pour rôle d'aider l'humanité à ne pas s'auto-détruire et évoluer suffisamment pour fusionner avec l'Overmind. En ce sens, l'humanité leur est supérieure, car les Suzerains, eux, ne pourront jamais fusionner. L'image du démon dans l'imaginaire terrien est un anté-souvenir, vision de la future venue des Suzerains qui marquerait la fin de l'humanité telle qu'elle existe.

Un jour certains enfants commencent à montrer des capacités de télékinésie ou de télépathie. Comme une traînée de poudre, ces compétences se répandent parmi les plus jeunes, qui s'éloignent de plus en plus de leurs parents. Alors qu'ils sont rassemblés en Australie par les Suzerains pour leur propre protection, le reste de l'humanité disparaît progressivement, les uns mourant de vieillesse, les autres dans des sports violents, voire des suicides collectifs, ayant perdu toute raison de vivre car derniers représentants de l'humanité sans futur.

Le dernier Homme, Jan Rodricks, qui a réussi à monter clandestinement sur un vaisseau des Suzerains et a visité leur planète natale, est le dernier témoin de la fusion des enfants désormais plus qu'humains dans Suzerains, et assiste depuis la Lune à la dissolution de la Terre, avant que le Système solaire entier ne disparaisse également. L'humanité est sortie de son enfance (d'où le titre original, Childhood's End, « la fin de l'enfance »).

Le génie, disait Baudelaire, est de créer un poncif. Cette formule s'applique parfaitement à ce roman fondateur vieux d'un demi-siècle, dont la scène d'ouverture (l'arrivée des vaisseaux spatiaux, écrasants par leur seule masse, marquant la fin de l'humanité indépendante), a été copiée et recopiée depuis ("V", série TV de 1983, Indépendance Day, de Roland Emmerich , etc.) au point que Clarke est régulièrement accusé d'employer ce cliché dans ce roman, alors qu'il en est l'inventeur!

Clarke prend au contraire le contrepied des tics de l'époque, issus du Wells de "La Guerre des Mondes", en décrivant, au lieu d'envahisseurs répugnants, des extraterrestres bienveillants, aux méthodes très britanniques de colonisation.

L'hypothèse du contact d'extra-terrestres bien plus avancés que l'humanité avec celle-ci, si elle est très classique, est envisagée ici sous de nombreux aspects psychologiques ou politiques que peu d'auteurs de SF ont abordés.

Le roman est évidemment daté et reflète quelque peu le contexte des années 50, notamment le sentiment dominant dans la SF de l'époque qu'une guerre atomique était imminente et que la race humaine pouvait ainsi s'auto-détruire. Mais Clarke décrit une forme tout à fait convaincante de futur gouvernement mondial et de paix universelle qui à aucun moment ne donne une impression de naïveté ou de caricature: "Childhood's end" n'est en aucun cas, comme le rappelle opportunément George W. Barlow [1], du sous-Stapledon.

Clarke était néanmoins confronté à un redoutable problème de scénario. En effet, la plupart des envahisseurs de la littérature d'alors étaient des êtres détestables, qu'il s'agissait de mettre en échec, plus ou moins, eu égard au contexte, sur le modèles des méchants Nazis vaincus de la guerre récente, ou des affreux Rouges de la guerre froide en cours. Inévitablement, le récit se terminait par la défaite de l'un ou l'autre camp, en général celui des "méchants". Comment, alors, donner une fin intéressante à une invasion extraterrestre bienveillante apportant la paix et la prospérité à la Terre au lieu de la ravager ?

Clarke résout le problème avec deux remarquables trouvailles: la découverte que les "Suzerains" sont les "Vassaux" d'êtres encore plus bizarres et encore plus puissants qui (thème récurrent chez Clarke) frisent la requalification en dieux, et l'hypothèse que les facultés para-psychologiques sont propres aux seuls humains, et sont le véritable motif de la venue des "Suzerains", qui en sont, eux, totalement dépourvus (la polémique sur les expériences statistiques de Rhine faisait à l'époque rage).

La partie finale du roman est poignante et frôle le sublime. La fin de l'humanité, et celle du monde, très originales, amènent le lecteur à se poser de vraies questions métaphysiques et philosophiques.

L'humanité considérée comme une espèce à "éduquer" par l'intermédiaire d'extraterrestres "tuteurs" parce que beaucoup plus avancés est le thème favori de Clarke, qui se retrouve dans "2001 l'Odyssée de l'espace" et dans "La cité et les astres".


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 06, 2008 21:30 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 29, 2007 23:05
Messages: 141
Localisation: Là où le soleil ne se couche jamais
blue sky bag a écrit:
C'est à la base une idée de Storm Thorgerson et Aubrey Powell, concepteurs de la célèbre équipe Hipgnosis (à qui l'on doit la fameuse pochette de "Dark Side Of The Moon" également.)

Ceux-ci ont proposé 2 projets différents au groupe pour la pochette d'HOTH. Celui retenu avec les enfants gravissant La Chaussée des Géants est directement inspiré par la lecture de la scène finale du très beau "Les Enfants d'Icare" ("Childhood's End" en anglais) roman du regretté auteur de science-fiction Arthur C. Clarke.


on sait ce que c'était, le second projet ?


(tu m'as vraiment donner envie de lire ce bouquin ! :D )

_________________
Shake for me, girl !!!!!!!!!!!
I wanna be your backdoorman !!!!!!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 06, 2008 21:35 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Arnold Layne a écrit:
blue sky bag a écrit:
C'est à la base une idée de Storm Thorgerson et Aubrey Powell, concepteurs de la célèbre équipe Hipgnosis (à qui l'on doit la fameuse pochette de "Dark Side Of The Moon" également.)

Ceux-ci ont proposé 2 projets différents au groupe pour la pochette d'HOTH. Celui retenu avec les enfants gravissant La Chaussée des Géants est directement inspiré par la lecture de la scène finale du très beau "Les Enfants d'Icare" ("Childhood's End" en anglais) roman du regretté auteur de science-fiction Arthur C. Clarke.


on sait ce que c'était, le second projet ?


Oui, c'était de prendre des clichés vus du ciel reproduisant le logo Zoso en s'inspirant des dessins géants tels que ceux que l'on trouve à Nazca au Pérou. Idée qui fera son chemin pour ressortir des cartons au moment du coffret Remasters de 1990. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 06, 2008 21:38 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Juin 29, 2007 23:05
Messages: 141
Localisation: Là où le soleil ne se couche jamais
blue sky bag a écrit:
Arnold Layne a écrit:
blue sky bag a écrit:
C'est à la base une idée de Storm Thorgerson et Aubrey Powell, concepteurs de la célèbre équipe Hipgnosis (à qui l'on doit la fameuse pochette de "Dark Side Of The Moon" également.)

Ceux-ci ont proposé 2 projets différents au groupe pour la pochette d'HOTH. Celui retenu avec les enfants gravissant La Chaussée des Géants est directement inspiré par la lecture de la scène finale du très beau "Les Enfants d'Icare" ("Childhood's End" en anglais) roman du regretté auteur de science-fiction Arthur C. Clarke.


on sait ce que c'était, le second projet ?


Oui, c'était de prendre des clichés vus du ciel reproduisant le logo Zoso en s'inspirant des dessins géants tels que ceux que l'on trouve à Nazca au Pérou. Idée qui fera son chemin pour ressortir des cartons au moment du coffret Remasters de 1990. :wink:


ok, merci :)

_________________
Shake for me, girl !!!!!!!!!!!
I wanna be your backdoorman !!!!!!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 07, 2008 17:54 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Déc 10, 2006 20:07
Messages: 563
Localisation: Grand Ouest
j'ai lu ce livre, il y a pas mal de temps maintenant, mais je n'avais jamais fait le rapprochement ! Faudra peut-être que je le relise. :oops:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mai 08, 2008 15:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Aoû 17, 2006 18:42
Messages: 1741
Willoz a écrit:
j'ai lu ce livre, il y a pas mal de temps maintenant, mais je n'avais jamais fait le rapprochement ! Faudra peut-être que je le relise. :oops:


Moi aussi, d'ailleurs, ça me donne envie de relire "Les Enfants d'Icare". Ca doit faire 20 ans que j'ai lu pour la première fois ce bouquin, qui m'avait fait forte impression à l'époque, j'étais en pleine période Fantastique/SF à ce moment là. Arthure C. Clarke reste vraiment un de mes auteurs préférés. Il faut absolument que je trouve le temps de me lire sa série "Rendez-Vous avec Rama", d'ailleurs.

Le rapprochement n'était pas facile à mettre en évidence, il faut dire. Ce n'est que relativement récemment, après la lecture de l'excellent numéro 18 du fanzine "Kashmir" consacré en partie à Hipgnosis et comportant une interview d'Aubrey Powell, que j'ai pris connaissance de cette information.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 56 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com